En Inde, trente-trois agents électoraux sont morts de la canicule

2733


Un homme boit de l’eau alors qu’il attend à l’extérieur d’un isoloir pour voter dans un bureau de vote lors de la septième et dernière phase des élections générales, dans le district de Faridkot, au Pendjab, en Inde, le 1ᵉʳ juin 2024.

Au moins trente-trois agents électoraux indiens sont morts à cause de la chaleur le dernier jour des élections nationales, samedi 1er juin, dans le seul Etat d’Uttar Pradesh (Nord), a déclaré un responsable électoral alors qu’une partie de l’Inde subit une succession de vagues de chaleur exceptionnelle.

« Une compensation financière de 1,5 million de roupies [environ 16 550 euros] sera versée aux familles des personnes décédées », a précisé dimanche Navdeep Rinwa, directeur général des élections de l’Etat d’Uttar Pradesh aux journalistes.

De nombreuses morts ont été signalées en Inde, liées à ces vagues de chaleur intense, avec des températures supérieures à 45 degrés Celsius (°C), mais la mort de plusieurs dizaines d’agents en une seule journée représente un bilan particulièrement élevé.

Selon le service météorologique indien, les températures à Jhansi, dans l’Uttar Pradesh, ont atteint 46,9 °C. Dans un autre incident, à Ballia dans le même Etat, un homme faisant la queue pour voter a perdu connaissance et est mort, a fait savoir M. Rinwa.

Des températures avoisinant 50 °C

L’Inde connaît des températures torrides à la saison chaude, mais, en 2024, les vagues de chaleur ont été exceptionnelles, avec des records de températures battus. La recherche scientifique a montré que le changement climatique était à l’origine de vagues de chaleur plus longues, plus fréquentes et plus intenses dans le monde.

Plusieurs régions du nord-ouest de l’Inde avaient été placées en alerte rouge pour risque de canicule par le département météorologique national, mercredi 29 mai. Une température de 52,3 °C, un record national, a été enregistrée dans la banlieue de New Delhi, à Mungeshpur. Mais les services météorologiques indiens ont toutefois annoncé que ce record pourrait être dû à un défaut affectant l’instrument de mesure.

Le premier ministre nationaliste hindou, Narendra Modi, semble en passe de remporter un troisième mandat, selon plusieurs sondages en sortie des urnes. Les résultats seront officiellement annoncés mardi 4 juin.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link