Pourquoi le réchauffement climatique augmente les risques pour les femmes ?

4616


Des femmes rapportent de l’eau dans leur village dans l’est de Madagascar,, une région frappée plusieurs fois par des cyclones en 2022.

Ce billet est extrait de l’infolettre « Chaleur humaine », envoyée tous les mardis à 12 heures. Chaque semaine, le journaliste Nabil Wakim, qui anime le podcast Chaleur Humaine, répond aux questions des internautes sur le défi climatique. Vous pouvez vous inscrire gratuitement ici :

La question de la semaine

« Bonjour, j’écoute tous vos podcasts, mais il y a un sujet qui ne me semble pas avoir été abordé : le genre et le climat. Pourquoi les femmes sont plus affectées que les hommes par les changements du climat ? Quels sont les conséquences et les risques pour les femmes ? » Question posée par Marie à l’adresse chaleurhumaine@lemonde.fr

Cette semaine, c’est ma collègue Ynès Khoudi, du service Planète du Monde, qui répond à votre question.

La réponse d’Ynès Khoudi : Merci pour votre question. Evidemment, la crise climatique va avoir des conséquences pour tous les humains sur cette planète. Cela étant, comme tous les humains ne sont pas égaux, ils ne sont pas égaux non plus dans leur vulnérabilité aux effets du changement climatique. Les femmes – et en particulier celles vivant dans les pays du Sud – sont déjà massivement victimes de l’effet multiplicateur du changement climatique.

1/Le changement climatique exacerbe les inégalités déjà existantes

Les événements climatiques extrêmes, comme les canicules, les sécheresses ou les tempêtes, accentuent les inégalités déjà existantes en général : les plus pauvres, les femmes, les plus jeunes sont plus massivement victimes de leurs effets. Je vous recommande cet article de mon collègue Matthieu Goar, qui détaille un rapport de la FAO sur le sujet.

La raison en est très simple : une victime de discriminations est en général moins bien équipée pour faire face à des situations dangereuses. Le changement climatique agit alors comme un multiplicateur des risques. Un exemple : selon l’ONU, 80 % des personnes déplacées en raison du climat sont des femmes.

De nombreuses études scientifiques ont démontré comment les violences faites aux femmes étaient démultipliées à la suite des catastrophes climatiques (voir cet article plus complet à ce sujet). L’accès restreint aux ressources cause de l’insécurité – notamment alimentaire – et exacerbe les tensions familiales. En découlent des violences conjugales, mais aussi l’augmentation des mariages forcés des jeunes filles dans certains pays, dont le but est d’avoir une bouche de moins à nourrir (sur ce sujet, vous pouvez lire cet article plus précis). De même, dans ce contexte, les violences sexuelles et la traite d’être humains augmentent de manière significative.

Il vous reste 56.45% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link