Washington réaffirme au gouvernement Nétanyahou son opposition à une offensive majeure à Rafah

4937


Israël mène des opérations dans le nord de la bande de Gaza et intensifie la pression sur Rafah

Israël a envoyé dimanche des chars à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, après une nuit d’intenses opérations aériennes et terrestres qui ont fait au moins dix-neuf morts et des dizaines de blessés, selon les services de santé du Hamas cités par l’agence Reuters.

Près de la frontière avec la bande de Gaza, le 12 mai 2024.

Le camp de Jabaliya est le plus grand des huit camps de réfugiés de l’enclave palestinienne samedi soir, l’armée israélienne a déclaré que l’objectif des opérations était d’empêcher le Hamas d’y rétablir ses capacités militaires.

« Nous avons identifié ces dernières semaines des tentatives du Hamas de réhabiliter ses capacités militaires à Jabaliya. Nous y opérons pour éliminer ces tentatives », a déclaré devant la presse le contre-amiral Daniel Hagari, porte-parole militaire israélien. Selon cet officier, les forces israéliennes opérant dans le quartier de Zeitoun, à Gaza, ont tué une trentaine de militants palestiniens.

La nouvelle incursion a contraint de nombreuses familles à s’enfuir. L’armée a également envoyé des chars dans le quartier de Zeitoun, dans la banlieue Est de la ville de Gaza, ainsi que dans le quartier de Sabra, où les habitants ont signalé de violents bombardements qui ont notamment détruit de hauts immeubles d’habitation. L’armée israélienne a affirmé avoir pris le contrôle de la plupart de ces zones il y a des mois.

A l’hôpital Al-Aqsa, à Deir Al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, le 12 mai 2024.

A Deir Al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, les habitants et les médias du Hamas ont signalé la présence de chars et de bulldozers israéliens à la périphérie de la ville, déclenchant une fusillade avec des combattants du Hamas. Lors d’une frappe aérienne samedi soir sur la ville, deux médecins, un père et son fils, ont été tués, ont fait savoir dans la nuit les autorités sanitaires.

La branche armée du Hamas et le Djihad islamique ont déclaré de leur côté que leurs combattants avaient attaqué l’armée israélienne dans plusieurs zones de Gaza avec des roquettes antichars et des obus de mortier, notamment à Rafah, où se sont réfugiées plus d’un million de personnes.

Pendant ce temps, des milliers de familles continuent de quitter la ville de Rafah, dans le sud de l’enclave, où l’armée israélienne a lancé samedi des ordres d’évacuation concernant certains quartiers du centre de la ville frontalière de l’Egypte.



Source link