Sur un réacteur du CEA, à Cadarache, une fusion record

2196


L’intérieur du tokamak WEST (CEA) avec son divertor en tungstène doté de la technologie ITER, à Cadarache (Bouches-du-Rhône).

C’est un nouveau record de durée en matière de fusion. Des chercheurs du Laboratoire de physique des plasmas de Princeton (PPPL) du ministère américain de l’énergie (DOE) sont parvenus à maintenir un plasma pendant six minutes et quatre secondes avec une température stationnaire de 50 millions de degrés Celsius, plus chaude que le Soleil. Cela s’est déroulé dans les Bouches-du-Rhône, à Cadarache, sur le réacteur à fusion WEST du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA).

Ce tokamak, sorte de beignet géant creux aux parois recouvertes de tungstène, confine le plasma grâce à des champs magnétiques. Au cours de cette expérience, le réacteur a généré 15 % d’énergie de plus que le 1,15 gigajoule d’énergie injecté. L’enjeu, pour cette énergie du futur, est la capacité à maintenir stable la température des électrons dans le plasma avec une densité suffisamment forte.



Source link