selon Joe Biden, Israël propose le retrait de toutes ses forces de Gaza pour six semaines

3505


La vie est devenue « apocalyptique » dans le sud de Gaza, prévient l’ONU

La vie est devenue « apocalyptique » dans certaines zones du sud de la bande de Gaza, s’est alarmée l’ONU vendredi. « L’exode auquel nous assistons depuis une vingtaine de jours à partir de Rafah est une expérience à la fois impressionnante et horrible pour un très grand nombre de personnes », a déploré Matthew Hollingworth, directeur pour les territoires palestiniens du Programme alimentaire mondial (PAM).

Dans le Sud, les boulangeries de cette agence onusienne ont fermé faute de fioul, et du 7 mai, date à laquelle l’armée israélienne a lancé son offensive sur la ville de Rafah, au 20 mai, « pas un seul camion du PAM n’a emprunté les passages pour arriver à Rafah depuis l’Egypte », a ajouté M. Hollingworth au cours d’une conférence de presse en ligne à son retour d’une mission dans la bande de Gaza.

Le PAM n’a plus accès non plus à son entrepôt principal dans le sud du territoire, car il se situe dans une zone évacuée. « Nous avons complètement perdu cet entrepôt, y compris les stocks de 2 700 tonnes de nourriture qui ont été ou pillés ou détruits à cause des combats », a-t-il expliqué.

Un million de personnes fuyant les bombardements et les combats à Rafah sont parties vers Al-Mawasi, une zone côtière située entre Rafah et Khan Younès, et désignée par Israël comme « zone humanitaire » pour accueillir les déplacés. Selon Matthew Hollingworth, ces derniers manquent d’eau, de nourriture de carburant, de services de santé ou d’espace pour creuser des latrines.

En revanche la situation s’améliore dans le nord du territoire palestinien, où les agences de l’ONU avaient averti en mars qu’une famine était imminente. Grâce à l’ouverture de passages, environ 12 000 tonnes d’aide ont pu être livrées, essentiellement de la nourriture, depuis le 1er mai. « Il y a eu un changement en ce qui concerne la disponibilité de la nourriture », bien que subsistent de gros problèmes d’assistance sanitaire, de fourniture d’eau potable et de traitement des eaux usées.



Source link