Marine Le Pen se dit ouverte à un débat si Emmanuel Macron met sa démission « sur la table »

3155


Marine Le Pen a assuré, jeudi 16 mai sur France 2, être prête à débattre « avec plaisir » avec Emmanuel Macron avant les élections européennes à condition que le président mette « sur la table sa démission ou la dissolution de l’Assemblée ».

« Quand on est président de la République et qu’on est censé être au-dessus des partis, soit on rentre dans le débat partisan, soit on n’y entre pas. Mais si on y rentre, alors, à ce moment-là, il faut en tirer les conséquences si on perd les élections », a fait valoir Mme Le Pen pour justifier ses conditions.

Un débat Bardella-Attal le 23 mai

La possibilité d’un débat entre la triple candidate à l’Elysée et son actuel pensionnaire a été évoquée dans la presse ces derniers jours, sans pour autant que M. Macron ne se prononce publiquement sur cette idée.

Mme Le Pen avait déclaré dimanche dernier à l’Agence France-Presse ne vouloir débattre avec le chef de l’État qu’après les élections, « en septembre ». Mais le patron du Rassemblement national, Jordan Bardella, avait fait savoir qu’elle était finalement disposée à affronter M. Macron avant le 9 juin, sans « se limiter aux sujets européens ». Un débat entre M. Bardella et le premier ministre, Gabriel Attal, est programmé le 23 mai sur France 2.

Le Monde avec AFP

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu



Source link