Joe Biden lâché par de grands donateurs d’Hollywood

3674


Joe Biden lors du gala de lever de fond avec Barack Obama et Jimmy Kimmel au Peacock Theatre, le 15 juin 2024, à Los Angeles.

Samedi 16 juin, Joe Biden paradait en compagnie de Barack Obama sur la scène du théâtre Peacock à Los Angeles. Tout Hollywood était présent, notamment George Clooney, Julia Roberts ou encore Barbra Streisand qui ont pris la parole lors d’un gala qui a permis de lever 30 millions de dollars, plus que les 26 millions obtenus au Radio City Music Hall de New York en mars. Mais depuis son calamiteux débat du 27 juin face à Donald Trump, des figures d’Hollywood, un milieu qui a tant soutenu les démocrates depuis Bill Clinton, lâchent Joe Biden. Le président américain ne veut pas lâcher : dans un entretien très attendu à la chaîne ABC vendredi, il a assuré que « personne n’est plus qualifié que [lui] pour être président ou gagner cette élection ». Combien de temps encore pourra-t-il tenir ainsi ?

Plusieurs grands donateurs ont annoncé suspendre leurs financements à la campagne du démocrate pour forcer le président âgé de 81 ans à se retirer de la course. « L’argent est le poumon d’une campagne, et peut-être que le seul moyen est que l’argent commence à se tarir », a déclaré Ari Emanuel, célèbre agent d’Hollywood, grand donateur démocrate et dont le frère Rahm est l’ancien chef de cabinet de Barack Obama quand il était à la Maison Blanche.

Reed Hastings, cofondateur de Netflix, qui a donné avec son épouse plus de 20 millions de dollars au parti démocrate ces dernières années, a lui aussi appelé le président à jeter l’éponge. « Biden doit se retirer pour permettre à un dirigeant démocrate vigoureux de battre Trump et de nous maintenir en sécurité et prospères », a-t-il déclaré au New York Times.

La petite-fille de Walt Disney, Abigail, a également annoncé suspendre son soutien. « J’ai l’intention de cesser toute contribution au parti jusqu’à ce qu’ils remplacent Biden à la tête du ticket. C’est du réalisme, pas du manque de respect. Biden est un homme bon et a admirablement servi son pays, mais les enjeux sont bien trop élevés », annonce Abigail Disney dans une longue déclaration à CNBC. « Si Biden ne démissionne pas, les démocrates perdront », met-elle en garde.

« Consolider votre héritage en passant le flambeau »

Jeffrey Katzenberg, ancien dirigeant de Disney et grand leveur de fonds, est sous le feu des critiques, selon une enquête du Financial Times, pour avoir assuré l’an dernier que M. Biden était en pleine forme. Le leader des démocrates au Sénat, Chuck Schumer (New York), et l’ancienne speaker de la Chambre des représentants Nancy Pelosi (Californie), ont participé à des réunions d’urgence avec les donateurs. La pression semble maximale, pas seulement à Holywood mais dans toute l’élite économique américaine.

Il vous reste 45.34% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link