Alexander Zverev jugé pendant le tournoi pour violences conjugales

4231


Alexander Zverev, en conférence de presse, à Roland-Garros, à Paris, le 30 mai 2024.

Le temps de la justice se soucie peu du calendrier sportif. L’Allemand Alexander Zverev, tombeur de Rafael Nadal au premier tour de Roland-Garros et encore vainqueur au 2e tour, jeudi 30 mai, face au Belge David Goffin (7-6 [7/4], 6-2, 6-2), doit être jugé en appel pour violences conjugales, vendredi, en Allemagne, où sa présence n’a pas été ordonnée.

Zverev, 27 ans, conteste devant une cour berlinoise un jugement de première instance qui lui a infligé, en octobre 2023, une amende de 450 000 euros pour « coups et blessures » contre une ancienne compagne.

Il est reproché à l’actuel quatrième joueur mondial, qui fait partie des favoris de l’édition 2024 des Internationaux de France, d’avoir, en mai 2020, à Berlin, « maltraité physiquement une femme dans le cadre d’une dispute et d’avoir porté atteinte à sa santé », selon le tribunal.

L’Allemand est notamment accusé d’avoir « étouffé des deux mains sa partenaire de l’époque dans la cage d’escalier d’un immeuble berlinois ». La procédure judiciaire ne cite pas le nom de la plaignante, mais les avocats du joueur avaient indiqué, en octobre 2023, qu’il s’agissait de son ancienne compagne Brenda Patea, qui a été invitée par la cour à témoigner au premier jour du procès en appel. Huit dates d’audience sont prévues d’ici au mois de juillet et aucune comparution personnelle n’a été ordonnée pour Zverev.

Une enquête de l’ATP en 2021

En fin de semaine dernière, Zverev a dit vouloir se concentrer sur le tournoi de Roland-Garros. « J’ai confiance dans le système judiciaire allemand. Je crois en la vérité. Je sais ce que j’ai fait et ce que je n’ai pas fait. Il n’y a absolument aucune chance que je perde » le procès, avait ajouté le joueur allemand.

En janvier 2023, faute de preuves suffisantes, l’ATP – qui gère le circuit professionnel masculin de tennis – avait clos une enquête distincte, ouverte en 2021, le visant pour des allégations de violences domestiques émanant d’une autre ex-compagne, Olga Sharypova. Selon l’ATP, les charges étaient insuffisantes pour aller plus loin.

Cette joueuse russe avait affirmé sur les réseaux sociaux que la star du tennis mondial avait « essayé de l’étrangler avec un oreiller, de lui cogner la tête contre le mur et de lui tordre les bras ». Dans un long entretien accordé au site russe Championnat, la jeune femme avait ajouté qu’il y avait eu « beaucoup » de situations de ce type. Elle n’avait pas saisi la justice.

Sur le plan sportif, Zverev compte 22 titres sur le circuit professionnel, notamment une médaille d’or aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021, le Masters à deux reprises (2018, 2021) ainsi que les Masters 1000 de Rome (2017 et 2024), Montréal (2017), Madrid (2018 et 2021) et Cincinnati (2021).

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link