Home World Un premier bout du pont de Baltimore doit être déblayé ce week-end

Un premier bout du pont de Baltimore doit être déblayé ce week-end

Un premier bout du pont de Baltimore doit être déblayé ce week-end

[ad_1]

Le déblaiement de l’immense pont qui s’est effondré cette semaine à Baltimore, aux Etats-Unis doit commencer, samedi 30 mars, un processus qui s’annonce long et difficile, ont annoncé les autorités locales. Une grue doit soulever un premier morceau de l’ouvrage préalablement découpé par les secours.

« C’est un premier pas avant beaucoup, beaucoup d’autres », a déclaré lors d’une conférence de presse Paul Wiedefeld, ministre des transports de l’Etat du Maryland. « Mais c’est une étape importante au moment où nous commençons ce processus. »

Un responsable des garde-côtes américains, Shannon Gilreath, a expliqué qu’une grue capable de soulever plus d’une centaine de tonnes serait mobilisée pour déplacer la partie découpée. Il n’a pas pu donner les mesures de la pièce en question.

Ouvrir un « chenal temporaire »

Le gouverneur du Maryland, Wes Moore, a précisé qu’il ne s’agissait pas d’une partie de l’ouvrage écroulée sur le porte-conteneurs Dali, toujours sur place. Le bateau s’est encastré dans le pont Francis Scott Key en pleine nuit, en début de semaine, à cause de problèmes de propulsion.

Le gouverneur a expliqué que le but était de déblayer toute une section du pont afin d’ouvrir un « chenal temporaire », et que davantage de bateaux puissent participer aux opérations, mais que ce processus prendrait « des jours ». Déblayer le pont et libérer le porte-conteneurs est une priorité pour les autorités locales, conscicents de l’impact économique du blocage du port de Baltimore.

« Au moins 8 000 travailleurs sur les docks ont un travail qui a été directement affecté », a souligné le gouverneur. Il a par ailleurs commencé la conférence de presse par une pensée pour les victimes de la tragédie.

Six ouvriers qui travaillaient sur le pont au moment de l’accident sont considérés comme morts. Les corps de deux d’entre eux ont été retrouvés. Les opérations pour retrouver les autres corps sont toujours interrompues car les autorités jugent actuellement trop dangereux le travail des plongeurs sur le lieu de l’accident.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

[ad_2]

Source link