trois morts dans un incendie à Cayenne, Emmanuel Macron s’est rendu sur place

4699


Le président français, Emmanuel Macron, à Cayenne, dans le cadre d’une visite de deux jours dans le département français d’outre-mer de Guyane, le 25 mars 2024.

Trois personnes sont mortes dans un incendie qui s’est déclenché tard dans la nuit de lundi à mardi dans une zone d’habitats informels à Cayenne, a appris l’Agence France-Presse (AFP), de source judiciaire. Le président Emmanuel Macron, en visite en Guyane, s’est rendu sur place mardi 26 mars, a précisé l’Elysée.

Une enquête a été ouverte, a déclaré Yves Le Clair, le procureur de la République de Cayenne. Selon lui, les premières constatations laissent penser que l’incendie n’est pas d’origine criminelle. Une vingtaine d’habitations ont été détruites par le feu « dans le bidonville » et les pompiers étaient toujours sur place à la mi-journée à la recherche d’éventuelles victimes supplémentaires.

Les recherches sont rendues compliquées par les lieux et les caractéristiques des habitations, des cases de tôle ondulée, rendue particulièrement coupante et brûlante par l’incendie. Un homme, soupçonné d’être à l’origine du départ de feu accidentel, est en garde à vue, a fait savoir M. Le Clair.

Selon la maire de Cayenne, Sandra Trochimara, citée par la chaîne Guyane La 1ère, « une vingtaine de personnes ont été acheminées vers le gymnase » d’un stade avoisinant pour y être hébergées. L’incendie a eu lieu dans le quartier de Baduel. Une zone d’habitats précaires y avait déjà entièrement brûlé en 2020, sans faire de victimes.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link