trois ans de prison pour un passeur

2220


Un canot pneumatique transportant des migrants se dirige vers l’Angleterre dans la Manche, le 4 mai 2024.

Un passeur a été condamné à trois ans de prison ferme par le tribunal de Dieppe après la tentative de traversée de la Manche de soixante-six migrants mercredi 1er mai, a appris l’Agence France-Presse (AFP) mardi 7 mai auprès du parquet de la ville.

Cet homme, âgé de 31 ans et de nationalité iranienne, avait été interpellé mercredi 1er mai après le sauvetage de ces migrants et était jugé pour « aide à la circulation au séjour d’étrangers dans des conditions les exposant à des risques de mort ou de blessure », a précisé à l’AFP le procureur de la République de Dieppe, Etienne Thieffry. Sa peine est assortie d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

Après avoir été secourus en mer, les naufragés, dont des femmes et des enfants, étaient retournés à Dieppe où ils avaient été pris en charge par les services de secours terrestres et la police aux frontières. Ils avaient ensuite été acheminés « vers un gymnase mis à disposition par la ville de Dieppe », avait précisé la préfecture. Trois personnes avaient été placées en garde à vue, soupçonnées d’être des passeurs.

Le Monde avec AFP

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu



Source link