que valent les nouveaux ETF actifs ?

4729


Le meilleur des deux mondes ? C’est ce que promettent un nombre croissant de sociétés de gestion proposant des ETF (exchange traded funds, également appelés trackers), produits financiers qui suivent un indice et qui sont cotés en continu, gérés activement.

Ces nouveaux produits connaissent une croissance exponentielle en Europe après avoir connu le succès outre-Atlantique. « Ces dernières années, de nombreuses sociétés actives aux Etats-Unis ont adopté les fonds indiciels cotés comme véhicule de prédilection pour commercialiser leurs stratégies actives », souligne-t-on chez Morningstar.

De ce côté de l’Atlantique, à la fin mars 2024, les investisseurs avaient accès à 87 ETF actifs, correspondant à environ 33,8 milliards d’euros gérés. Si la croissance initiale de ce nouveau marché a coïncidé avec l’essor des stratégies obligataires, les ETF investis en actions et gérés activement ont progressé considérablement au cours des deux dernières années, totalisant plus de 20 milliards d’euros. Malgré leur croissance, les ETF actifs constituent actuellement un segment modeste, représentant à peine 2 % du total des actifs des fonds indiciels cotés en Europe, contre 6,5 % aux Etats-Unis.

Ces produits représentent une opportunité de croissance pour les gestionnaires d’actifs. « Près de 10 % des ETF européens lancés en 2023 étaient gérés activement, et ce qu’ils pèsent en termes d’actifs a augmenté de près de 50 % sur la même période », observe le gérant traditionnel Janus Henderson, qui vient d’acquérir le fournisseur d’ETF européen Tabula Investment Management, dont il prévoit d’utiliser la plate-forme pour lancer une gamme de nouveaux produits actifs.

Décryptage | Article réservé à nos abonnés Les ETF, la nouvelle façon d’investir en Bourse ?

« Les produits combinent les avantages des fonds actifs classiques – la flexibilité, le potentiel de surperformance –, et des ETF – les faibles coûts, la transparence et la facilité d’accès », plaide Stefan Kuhn, responsable de la distribution des ETF en Europe chez Fidelity International. « L’ETF est une révolution dont on n’appréhende pas le potentiel. C’est la plus grosse invention dans le secteur bancaire depuis l’invention du distributeur de billets ! », s’enthousiasme Alfred Le Léon, responsable des ventes d’ETF pour la France chez J.P. Morgan Asset Management. « Nous croyons fortement aux ETF et nous sommes réputés pour notre gestion active, qui nous permet de surperformer un indice, de générer des revenus, ou encore de contrôler la duration [plus la duration est élevée, plus le risque est grand], le rendement ou la qualité de crédit, lorsqu’il s’agit d’investissements en obligations », détaille-t-il.

Il vous reste 46.55% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link