Quatre professeurs américains attaqués à l’arme blanche en Chine, un suspect arrêté

2133


Un suspect a été arrêté en Chine après l’agression à l’arme blanche lundi de quatre professeurs d’université américains, a annoncé la police chinoise, mardi 11 juin.

Un porte-parole du département d’Etat américain a évoqué « une agression à l’arme blanche à Jilin », une ville du nord-est de la Chine, située dans la province du même nom. La Chine n’a confirmé que mardi cette agression.

« Le suspect, dénommé M. Cui, a été arrêté le jour même » de l’attaque qui s’est déroulée dans un parc de Jilin, a précisé dans un communiqué la police de cette ville, en ajoutant que l’homme en question est âgé de 55 ans.

Outre les quatre Américains, un touriste chinois qui a tenté de s’interposer a également été blessé, a précisé la police. Les cinq personnes sont toujours hospitalisées et leur état est stable, souligne le communiqué. Aucun motif n’a été donné à ce stade.

Un député de l’Iowa, Adam Zabner, a déclaré à la chaîne de télévision américaine CNN que son frère était l’une des victimes. « Il se porte bien ». Il a été « recousu et semble se rétablir », a souligné M. Zabner, précisant avoir parlé à son frère mardi matin.

Alors que les autorités chinoises ont évoqué « un cas isolé », la Maison Blanche s’est dite « profondément inquiète ». « Notre équipe est en contact avec ces Américains et nos partenaires chinois pour nous assurer que les victimes aient tout ce dont elles ont besoin et que la police prenne toutes les mesures nécessaires », a publié mardi 11 juin sur X Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale du président Biden.

« Un cas isolé »

Les agressions de ressortissants étrangers, notamment d’Occidentaux, sont extrêmement rares en Chine, où les rues sont généralement très sûres à toute heure. Le nombre d’attaques physiques y est infiniment moins élevé qu’aux Etats-Unis ou qu’en Europe occidentale.

L’université Cornell College, dans l’Etat de l’Iowa (centre des Etats-Unis), a précisé lundi que ces quatre Américains travaillaient comme professeurs pour l’établissement d’enseignement supérieur et participaient à un échange universitaire en Chine. Ils ont été blessés lors d’un « grave incident », a souligné l’établissement.

« La police a estimé de façon préliminaire qu’il s’agissait d’un cas isolé. Une enquête est en cours », a souligné mardi Lin Jian, un porte-parole de la diplomatie chinoise, interrogé lors d’un point de presse régulier.

Des vidéos non vérifiées publiées sur les réseaux sociaux étrangers depuis lundi montrent plusieurs personnes à terre recevant des soins, avec des taches de sang sur leurs vêtements et sur le sol.

Le Monde Application

La Matinale du Monde

Chaque matin, retrouvez notre sélection de 20 articles à ne pas manquer

Télécharger l’application

« La Chine est généralement reconnue comme l’un des pays les plus sûrs au monde. Elle a toujours pris des mesures efficaces et continuera à prendre des mesures pertinentes pour protéger efficacement la sécurité de tous les étrangers en Chine », a assuré Lin Jian. Le porte-parole s’est dit persuadé que cet incident n’aura aucune répercussion sur les échanges universitaires entre les deux pays.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu





Source link