posez vos questions à notre journaliste

3488


  • Des stars, la flamme olympique et un contexte inédit… Sept ans après l’affaire Harvey Weinstein, la 77e édition du Festival de Cannes s’ouvre mardi, et durera jusqu’au 25 mai, en plein mouvement de libération de la parole au sujet des violences sexuelles dans le cinéma.
  • Le sujet sera abordé de front avec la venue dès mercredi de Judith Godrèche, devenue le fer de lance de #metoo en France. La comédienne, qui a accusé de viols deux figures du cinéma d’auteur, Benoît Jacquot et Jacques Doillon, présentera un court-métrage. Moi aussi est réalisé avec un millier de victimes de violences sexuelles ayant répondu à son appel sur les réseaux sociaux.
  • Sur le plan social, un collectif rassemblant des attachés de presse, des projectionnistes, des chargés de billetterie et d’autres travailleuses et travailleurs du cinéma appelle à une grève pour demander à bénéficier du statut d’intermittent du spectacle.
  • Du côté des films, la compétition s’annonce de haute volée, opposant de jeunes talents, comme la Française Agathe Riedinger, dont le premier film, Diamant brut, traite de la télé-réalité, et des monuments du septième art, parmi lesquels Francis Ford Coppola, qui brigue une troisième Palme d’or avec Megalopolis, quarante-cinq ans après celle qu’il a obtenue pour Apocalypse Now.
  • Le jury chargé de départager les vingt-deux films en compétition est présidé par l’Américaine Greta Gerwig, auréolée du succès planétaire de Barbie. Elle est épaulée par les comédiens Omar Sy, Eva Green, Lily Gladstone et par le cinéaste Hirokazu Kore-eda.
  • Le contexte sociétal a-t-il eu une incidence sur l’organisation du festival ? Quels sont les favoris de cette 77e édition ? Posez vos questions à Mathieu Macheret, journaliste au service culture du Monde. Il y répondra à partir de 17 h 30.

Pour aller plus loin :

Les faits. Cannes 2024, une édition sous le signe du #metoo du cinéma français

Photo. « On persiste et on signe » : « Le Monde » publie la photo manifeste du #metoo français

Chronique. TikTok distribue ses likes au Festival de Cannes

Récit. « Megalopolis », le nouveau pari fou de Francis Ford Coppola

Portrait. Léa Seydoux, l’art d’être une autre : « Jouer m’a donné un métier, une issue à la solitude »

Chronique. Greta Gerwig dans « Le Monde », de muse du cinéma indépendant à cinéaste émancipée



Source link