Nestlé France annonce sa mise en examen

4379


Entrée de l’usine Buitoni appartenant à Nestlé France, située à Caudry dans le Nord, le 15 septembre 2022.

L’enquête avait permis d’établir un lien avec les produits alimentaires grâce à l’analyse ADN. Nestlé France et une de ses filiales ont été mis en examen cette semaine dans l’enquête sur le scandale des pizzas Buitoni contaminées à la bactérie E.coli, a annoncé l’entreprise vendredi 5 juillet. Celles-ci sont suspectées d’avoir rendu des dizaines d’enfants malades et provoqué en 2022 la mort de deux enfants.

La filiale exploitant l’usine de Caudry (Nord), où les pizzas avaient été fabriquées, et Nestlé France ont été mis en examen « respectivement les 2 et 4 juillet derniers », selon un communiqué de l’entreprise, qui ne précise pas les chefs de mise en examen.

En février 2022, les autorités sanitaires avaient été alertées par la recrudescence de cas d’insuffisance rénale chez des enfants, liés à une contamination par Escherichia coli. Le 18 mars 2022, Nestlé avait annoncé le retrait des pizzas de la gamme Fraîch’Up commercialisées depuis juin 2021, après avoir été informé de la présence de la bactérie dans la pâte d’un produit. Deux enfants sont morts d’une contamination à la bactérie Escherichia coli  ; cinquante-six autres souffraient alors d’un syndrome hémolytique et urémique, qui s’attaque aux reins.

Le 30 mars suivant, les autorités sanitaires annonçaient avoir établi un lien entre la consommation de ces pizzas et plusieurs cas graves de contamination avant que le préfet du département du Nord n’interdise, deux jours après, la production de pizzas au sein du site de Caudry.

Une information judiciaire avait été ouverte en mai 2022, notamment pour homicide involontaire, blessures involontaires, mise sur le marché d’un produit dangereux pour la santé et mise en danger d’autrui. L’usine a depuis été revendue par Nestlé à l’entreprise italienne Italpizza.

Le Monde avec AFP



Source link