Mahmoud Ahmadinejad, ancien président iranien, se porte candidat à l’élection présidentielle

2037


L’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad s’adresse aux médias après avoir enregistré sa candidature à la prochaine élection présidentielle iranienne, à Téhéran, en Iran le 2 juin 2024.

L’ancien président populiste et ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad a enregistré dimanche 2 juin sa candidature à l’élection présidentielle anticipée prévue le 28 juin en Iran, ont rapporté les médias d’Etat. Le scrutin présidentiel était initialement prévu pour 2025, mais se tiendra fin juin pour remplacer le président ultraconservateur Ebrahim Raïssi, mort le 19 mai dans un accident d’hélicoptère.

M. Ahmadinejad, 67 ans, a été président pendant deux mandats consécutifs de 2005 à 2013, marqués par des propos incendiaires sur Israël et de vives tensions avec l’Occident, notamment sur le programme nucléaire iranien. M. Ahmadinejad avait déjà été disqualifié de la course à la présidentielle en 2021 et 2017.

Les candidatures à la présidentielle devront être validées d’ici au 11 juin par le Conseil des gardiens de la Constitution, un organe non élu dominé par les conservateurs et chargé de superviser le processus électoral.

« Rayer de la carte » Israël

« Je suis convaincu que tous les problèmes du pays peuvent être résolus en utilisant les capacités nationales au maximum », a-t-il déclaré dimanche après avoir déposé sa candidature au ministère de l’Intérieur.

En Occident, son nom est associé de façon indélébile à ses déclarations affirmant en 2005 qu’Israël devait être « rayé de la carte » et que l’Holocauste était un « mythe ».

Il est également associé à la répression sévère des manifestations organisées à travers l’Iran contre sa réélection contestée en 2009, qui a fait des dizaines de morts et des milliers d’arrestations. L’inscription des candidats à la présidentielle du 28 juin a commencé jeudi et se termine lundi.

D’autres personnalités, dont l’ancien président du Parlement, le modéré Ali Larijani, et l’ancien négociateur ultraconservateur du dossier nucléaire Saïd Jalili, ont également présenté leurs candidatures. Le Conseil des Gardiens annoncera la liste des candidats qualifiés le 11 juin.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link