L’Ukraine veille à préserver son unité après le départ du commandant des armées

4834


Une vingtaine de personnes se sont réunies place de l’Indépendance, à Kiev, pour protester contre le limogeage du général Zaloujny, le 9 février 2024.

Le général Oleksandr Syrsky prend rapidement ses marques de nouveau commandant des forces armées ukrainiennes. L’extrême popularité de son prédécesseur, le général Valeri Zaloujny, a certes valu au président ukrainien, Volodymyr Zelensky, une vague de critiques pour sa décision de changer de chef militaire, mais nettement plus mesurées que Kiev pouvait s’y attendre. En ces temps difficiles pour les soldats, l’Ukraine veille avant tout à préserver son unité.

Les trois hommes ont pris le soin de s’afficher ensemble, vendredi 9 février, au lendemain de la décision présidentielle. M. Zelensky a remis au général Zaloujny le titre de « héros de l’Ukraine », la plus haute distinction du pays, pour ses « mérites personnels exceptionnels dans la protection de la souveraineté et de l’intégrité territoriale » du pays, le général ayant défini la stratégie qui a permis d’infliger à Moscou ses principales défaites lors de l’invasion russe en 2022. Le général Syrsky avait déjà reçu la même distinction pour avoir orchestré la défense de Kiev.

Le président et le commandant déchu se sont chaleureusement étreints, puis les deux généraux Zaloujny et Syrsky se sont affichés ensemble, bons camarades. Lors de la même cérémonie, le titre de « héros de l’Ukraine » a également été décerné par M. Zelensky au chef des renseignements militaires, le général Kyrylo Boudanov, deuxième personnalité militaire la plus populaire du pays après le général Zaloujny, un temps pressenti pour prendre le commandement de l’armée. L’affiche, souriante et apaisante, était ainsi au complet.

Le général Oleksandr Syrsky, auréolé de victoires militaires cruciales, mais controversé dans les rangs de l’armée pour sa tactique de tenir les fronts coûte que coûte, y compris au prix de pertes humaines élevées, comme lors de la bataille de Bakhmout, a ensuite commencé à évoquer l’avenir. « Le général le plus expérimenté d’Ukraine », comme l’a présenté le président Zelensky, a la réputation d’être un obsessionnel de la planification. Nulle surprise donc de le voir se donner pour priorité de « planifier de manière claire et détaillée les actions » des forces armées, jusqu’à « la victoire ».

La nécessité d’un « saut technologique »

La nécessité d’un développement des nouvelles technologies occupe une place importante dans son programme, étant « l’un des futurs vecteurs de la construction de la victoire dans notre guerre de libération. Seuls les changements et l’amélioration continue des moyens et des méthodes de guerre nous permettront de réussir », a-t-il écrit sur Telegram dans son premier communiqué en tant que commandant des forces armées, s’inscrivant ainsi dans les pas du général Zaloujny, qui réclamait l’an dernier « un saut technologique » pour sortir de « l’impasse ». Une priorité qui va dans le sens de la création, annoncée cette semaine par M. Zelensky, d’un département spécifique consacré aux drones au sein des forces armées.

Il vous reste 60% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link