l’Etat hébreu dit rouvrir le point de passage de Kerem Shalom pour faire « entrer l’aide humanitaire » dans la bande de Gaza

2011


Israël n’a pas répondu aux « inquiétudes » des Etats-Unis

Selon les déclarations d’un haut responsable de l’administration Biden, qui s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat auprès de journalistes de plusieurs médias dont l’Agence France-Presse, Associated Press ou le Washington Post, les responsables israéliens et américains ont discuté de moyens d’éviter une offensive à Rafah, mais « ces discussions sont en cours et n’ont pas pleinement répondu [aux] inquiétudes » américaines.

Ce sont ces inquiétudes qui ont motivé, selon ce responsable américain, la suspension d’une livraison de bombes. « Nous n’avons pas pris de décision définitive sur la façon de procéder concernant cette expédition », a-t-il ajouté.

« Alors que les dirigeants israéliens semblaient se rapprocher d’une décision sur une telle opération, nous avons commencé à examiner attentivement les propositions de transfert d’armes particulières à Israël qui pourraient être utilisées à Rafah. Cela a commencé en avril », a détaillé ce haut responsable.

Il a ajouté que Washington était « particulièrement concentré » sur l’utilisation des bombes les plus lourdes de 2 000 livres (environ 900 kilos) « et l’impact qu’elles pourraient avoir dans des environnements urbains denses, comme nous l’avons vu dans d’autres parties de Gaza ». Le département d’Etat américain examine également d’autres transferts d’armes, y compris l’utilisation de bombes de précision connues sous le nom de JDAM (bombe guidée à distance), a ajouté le responsable.

L’armée israélienne a déployé des chars mardi dans Rafah (Sud), pris le contrôle du passage frontalier avec l’Egypte et fermé les deux principaux points d’accès pour l’aide humanitaire (Rafah et Kerem Shalom), une mesure jugée « inacceptable » par les Etats-Unis.



Source link