Home World le navire a lancé un SOS, permettant de réduire le trafic sur le pont au moment où il s’est effondré

le navire a lancé un SOS, permettant de réduire le trafic sur le pont au moment où il s’est effondré

le navire a lancé un SOS, permettant de réduire le trafic sur le pont au moment où il s’est effondré

[ad_1]

Le pont Francis Scott Key effondré à la suite de la collision du cargo « Dali » à Baltimore (Maryland), aux Etats-Unis, le 26 mars 2024.

Une partie du pont Francis Scott Key, à Baltimore (Maryland), aux Etats-Unis, s’est effondrée après qu’un cargo est entré en collision avec lui, dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars. Le navire s’est écrasé contre une pile de la structure du pont long de 2,6 kilomètres, puis a pris feu avant de couler. Plusieurs véhicules sont tombés à l’eau, dans le fleuve Patapsco. « Toutes les voies ont été fermées dans les deux sens en raison d’un incident sur le pont I-695 Key. La circulation est détournée », a publié la Maryland Transportation Authority sur X.

Le porte-conteneurs a réussi à lancer un appel de détresse en amont, ce qui a permis de réduire le trafic routier sur le pont et de sauver des vies, a annoncé Wes Moore, le gouverneur de l’Etat du Maryland, dans l’après-midi. « Nous pouvons confirmer que l’équipage a informé les autorités d’un problème d’alimentation électrique », a-t-il ajouté.

Peu de temps après l’effondrement du pont, M. Moore a décrété l’état d’urgence, affirmant : « Nous travaillons avec une équipe de plusieurs agences pour déployer rapidement les ressources fédérales de l’administration Biden. »

La suspension du transport maritime « à destination et en provenance du port de Baltimore », a également été annoncée par un responsable du Maryland « jusqu’à nouvel ordre, mais le port reste ouvert au passage des camions ».

Le maire de Baltimore, Brandon Scott, et le directeur du comté, John Olszewski Jr., ont affirmé que les efforts de sauvetage étaient en cours. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue vers 7 heures (midi à Paris), M. Scott, pour qui l’effondrement du pont représente « une tragédie inconcevable », a déclaré : « Il nous faut penser aux familles et aux personnes touchées, aux gens que nous devons rechercher, pour l’instant nous nous concentrons là-dessus. » « Il n’y a absolument aucune indication qu’il s’agisse d’un acte terroriste, que ce soit un acte délibéré », a par ailleurs dit Richard Worley, le chef de la police de Baltimore.

Des véhicules détectés sous l’eau par un sonar

Une personne a été transportée à l’hôpital dans « un état très grave », a rapporté le chef des pompiers de Baltimore, James Wallace, tandis qu’une deuxième est sortie indemne de l’accident. « Nous recherchons sept personnes ou davantage », a-t-il précisé. « Notre sonar a détecté la présence de véhicules dans l’eau », a également précisé James Wallace, qui a aussi souligné ne pas en connaître « encore le nombre ».

« Nous savons que jusqu’à vingt personnes se trouvent actuellement dans le Patapsco, ainsi que plusieurs véhicules », a avancé Kevin Cartwright, du service des pompiers de Baltimore, à la télévision CNN. « Notre objectif actuel est d’essayer de sauver et de récupérer ces personnes. » Il a ajouté qu’il était trop tôt pour savoir combien de personnes avaient été touchées, mais a dit que l’événement avait fait « de nombreuses victimes ».

M. Cartwright a par ailleurs déclaré que les agences avaient reçu des appels au 911 vers 1 h 30 du matin (6 h 30 à Paris) signalant qu’un navire en provenance de Baltimore avait heurté une colonne du pont, provoquant son effondrement. Plusieurs véhicules se trouvaient sur le pont à ce moment-là, dont un de la taille d’un semi-remorque.

Il semble qu’il y ait « des marchandises ou des dispositifs de retenue suspendus au pont » qui créent de la dangerosité et de l’instabilité, a expliqué M. Cartwright, les intervenants d’urgence opèrant par conséquent avec prudence.

Pas de blessés parmi les membres de l’équipage

Selon M. Cartwright, le cargo qui a heurté l’un des supports du pont était le Dali. Un navire portant ce nom partait de Baltimore pour Colombo, au Sri Lanka, selon Marine Traffic et Vessel Finder. Le navire porte-conteneurs battait pavillon singapourien, a, de son côté, rapporté la station de radio WTOP, citant Matthew West, de la garde côtière à Baltimore.

Le Monde Application

La Matinale du Monde

Chaque matin, retrouvez notre sélection de 20 articles à ne pas manquer

Télécharger l’application

Construit par les chantiers du coréen Hyundai en 2015, il est long de 300 mètres pour 48 mètres de largeur, 24,8 mètres de hauteur et 15 mètres de tirant d’eau. Les réservoirs du Dali peuvent contenir jusqu’à 8 344 mètres cubes de fioul, selon Marine Traffic. Il est assuré par la société britannique Britannia.

Le navire appartient à la société hongkongaise Grace Ocean. Le géant danois Maersk a quant à lui confirmé qu’il transportait les marchandises de ses clients. « Nous sommes horrifiés par ce qui est arrivé à Baltimore et nous adressons nos pensées aux personnes touchées », a écrit l’armateur dans un communiqué.

Les gestionnaires du navire ont déclaré mardi qu’il n’y avait pas de blessés parmi les membres de l’équipage. « Tous les membres de l’équipage, y compris les deux pilotes, ont été retrouvés et aucun blessé n’est à déplorer », a écrit Synergy Marine Group sur son site.

Habitué des trajets entre l’Asie et la Côte est des Etats-Unis, le Dali avait traversé le canal de Panama le 13 mars avant de passer par les ports de New York, de Norfolk et finalement de Baltimore. Peu après sa mise à flot, en 2016, le navire avait causé un premier incident en touchant un quai du port d’Anvers (Belgique), selon les sites Vessel Finder et Shipwrecklog.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



[ad_2]

Source link