Home World Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, condamné à vingt-cinq années de prison pour avoir détourné l’argent de ses clients

Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, condamné à vingt-cinq années de prison pour avoir détourné l’argent de ses clients

Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, condamné à vingt-cinq années de prison pour avoir détourné l’argent de ses clients

[ad_1]

Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, à Washington, en décembre 2021.

Sam Bankman-Fried, fondateur de la plate-forme de cryptomonnaie FTX tombée en déconfiture à l’automne 2022, a été condamné, jeudi 28 mars, à vingt-cinq années de prison par le juge new-yorkais Lewis A. Kaplan. Les services du procureur avaient demandé entre quarante et cinquante années d’emprisonnement dans leur requête auprès du juge : « L’accusé a nui à des dizaines de milliers de personnes et d’entreprises, sur plusieurs continents, sur une période de plusieurs années. Il volait de l’argent confié par ses clients ; il a menti aux investisseurs ; il a envoyé des faux documents aux prêteurs ; il a injecté des millions de dollars en dons illégaux dans notre système politique ; et il a soudoyé des fonctionnaires étrangers. Chacun de ces crimes mérite une longue peine. »

Les avocats de l’intéressé de 32 ans plaidaient pour un maximal de 6,5 années d’emprisonnement. Ce « n’est pas le génie maléfique décrit dans les médias ou le méchant cupide décrit lors du procès », a déclaré son avocat, qualifiant son client de « délinquant, non violent, pour la première fois ». Surtout, selon la défense, les clients sont en passe de recouvrer l’essentiel de leurs fonds.

En effet, depuis le procès, les cryptodevises sont sorties de leur « hiver financier », le bitcoin battant de nouveaux records avec un prix supérieur à 70 000 dollars (64 800 euros environ). Résultat, les actifs gérés par le liquidateur John Ray se sont envolés, et il pourrait être en mesure de dédommager la plupart des créanciers de FTX. Selon CNBC, il aurait récupéré jusqu’à 7 milliards de dollars. Parmi les actifs de FTX, sa participation de 8 % dans la start-up d’intelligence artificielle Anthropic, dans laquelle Sam Bankman-Fried avait investi 500 millions de dollars, et qui pourrait être vendue pour 884 millions de dollars.

« Un voleur qui emmène son butin à Las Vegas… »

Le juge a réfuté ces estimations, estimant qu’il avait constaté une perte de 1,7 milliard de dollars pour les investisseurs dans FTX, une perte de 1,3 milliard de dollars pour les prêteurs de sa filiale Alameda et une perte de 8 milliards de dollars pour les clients FTX. Surtout, il a refusé de prendre en compte l’argument. « Un voleur qui emmène son butin à Las Vegas et parie avec succès l’argent volé n’a pas droit à une réduction de peine », a asséné le juge Kaplan, qui avait étendu ses griefs en accusant M. Bankman-Fried d’avoir tenté de suborner les témoins et d’avoir commis des parjures pendant le procès. Le maximum possible encouru était de cent dix années de réclusion.

Il vous reste 47.18% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

[ad_2]

Source link