Le cinéaste Benoît Jacquot mis en examen pour viols et placé sous contrôle judiciaire

3751


Benoît Jacquot lors de la 68ᵉ Berlinale, le 17 février 2018.

Le cinéaste Benoît Jacquot a été mis en examen pour viols sur Julia Roy et Isild Le Besco et placé sous contrôle judiciaire, mercredi 7 juillet, a annoncé le parquet.

Ce dernier avait requis sa mise en examen pour « viol, agression sexuelle et violences, susceptibles d’avoir été commis entre 2013 et 2018 » au préjudice de l’actrice Julia Roy et pour « viol sur mineur par personne ayant autorité, viol par concubin, susceptibles d’avoir été commis entre 1998 et 2000, et en 2007 » au préjudice de l’actrice Isild Le Besco.

L’actrice Julia Roy, âgée de quarante-deux ans de moins que Benoît Jacquot et qui a joué dans quatre de ses films de 2016 à 2021, a évoqué « un contexte de violences et de contrainte morale qui a duré plusieurs années » dans sa plainte le visant et dénonçant des viols et des agressions sexuelles, selon une source proche du dossier.

La comédienne Isild le Besco, aujourd’hui âgée de 41 ans, a tourné six films avec Benoît Jacquot, qu’elle a rencontré quand elle avait 16 ans et qu’elle accuse de violences sexuelles, psychologiques et physiques.

« Je crois que Benoît n’est pas un homme qui souhaite faire du mal sciemment. Je ne le vois pas étrangler une femme par plaisir en pleine conscience, comme d’autres hommes le font. Benoît, c’est autre chose : il a cette volonté de pouvoir absolu, de contrôle », a-t-elle estimé dans un entretien mercredi au magazine Elle.

Lire l’enquête | Article réservé à nos abonnés Benoît Jacquot, un système de prédation sous couvert de cinéma

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link