Home World L’agression de Leonid Volkov, ancien bras droit d’Alexeï Navalny, « probablement organisée » par la Russie, selon le renseignement lituanien

L’agression de Leonid Volkov, ancien bras droit d’Alexeï Navalny, « probablement organisée » par la Russie, selon le renseignement lituanien

L’agression de Leonid Volkov, ancien bras droit d’Alexeï Navalny, « probablement organisée » par la Russie, selon le renseignement lituanien

[ad_1]

L’agression de Leonid Volkov, opposant russe en exil en Lituanie et ancien bras droit de d’Alexeï Navalny, a été « probablement organisée et mise en œuvre par la Russie », ont annoncé mercredi 13 mars les services de renseignements lituaniens. La police du pays a également déclaré avoir ouvert une enquête.

Violemment agressé au marteau devant son domicile à Vilnius mardi soir, M. Volkov, âgé de 43 ans, avait été brièvement hospitalisé. Dans une vidéo sur Telegram, il rapportait mardi soir avoir été frappé « environ quinze fois » et décrivait une agression « typique » du mode opératoire des hommes de main du président russe, Vladimir Poutine.

« Quelqu’un a brisé la vitre de voiture et lui a aspergé les yeux de gaz lacrymogène avant de le frapper à l’aide d’un marteau », avait témoigné sur X, Kira Yarmysh, l’ancienne porte-parole de M. Navalny. L’épouse de M. Volkov, Anna Biryukova, a publié sur les réseaux sociaux des photos des blessures de son mari, notamment un œil au beurre noir, une marque rouge sur son front et du sang sur sa jambe.

Un proche de Nalvany

Le chef adjoint de la police, Saulius Tamulevicius, a déclaré que les enquêteurs examinaient différentes pistes, mais aucun suspect n’a, pour l’heure, été identifié.

Cette agression a une résonance particulière, près d’un mois après la mort d’Alexeï Navalny. L’opposant russe est mort le 16 février, à l’âge de 47 ans, dans une colonie pénitentiaire de l’Arctique où il purgeait une peine de dix-neuf ans de prison pour extrémisme. « Poutine a tué Navalny, et beaucoup d’autres personnes avant lui », avait écrit, lundi, sur les réseaux sociaux, M. Volkov, qui était l’ancien chef de cabinet de l’opposant. Il présidait également jusqu’en 2023 la Fondation anticorruption, établie par M. Navalny, et était recherché depuis 2021 par Moscou, notamment pour l’organisation de manifestations contre le pouvoir russe.

Lire le récit | Article réservé à nos abonnés A Moscou, Alexeï Navalny traité en ennemi jusque dans la tombe

La violente attaque survient seulement quelques jours avant l’élection présidentielle en Russie, qui se déroulera de vendredi à dimanche. Sans grand suspense, Vladimir Poutine devrait arriver en tête des scrutins.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



[ad_2]

Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here