En Thaïlande, les députés approuvent la loi sur le mariage homosexuel, le Sénat doit désormais se prononcer

2872


Des femmes s’embrassant en tenant une affiche en faveur de la légalisation du mariage homosexuel, lors de la Gay Pride, le 4 juin 2023 à Bangkok, en Thaïlande.

Les députés thaïlandais ont voté, mercredi 27 mars, en faveur de la légalisation du mariage entre personnes de même sexe. S’il s’agit d’une première dans un pays d’Asie du Sud-Est, le texte doit désormais passer devant le Sénat, avant sa promulgation définitive par le roi. La procédure pourrait prendre encore plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

« Aujourd’hui la Thaïlande a fait un pas de plus vers l’égalité entre les personnes », a réagi Danuporn Punnakanta, porte-parole du Pheu Thai, le parti du premier ministre, Srettha Tavisin. Le royaume pourrait ainsi devenir le premier pays d’Asie du Sud-Est à reconnaître l’union entre deux personnes de même sexe, et le troisième en Asie, après Taïwan et le Népal.

La proposition adoptée par les députés vise à modifier les références aux « hommes », aux « femmes », aux « maris » et aux « épouses » dans la loi sur le mariage, pour les remplacer par des termes non genrés. La nouvelle législation doit aussi conférer aux couples homosexuels des droits en matière d’adoption et d’héritage.

« Un énorme pas pour notre pays »

Après des décennies de lutte par les activistes, le projet de mariage pour tous suscite aujourd’hui une large adhésion des principaux mouvements politiques, aussi bien auprès du premier ministre, Srettha Thavisin, que de Move Forward, qui défend une refonte en profondeur des institutions. Intronisé l’an dernier, M. Thavisin a maintenu sa promesse de campagne, malgré la présence de partis proarmée conservateurs au sein de sa coalition décriée.

« C’est un énorme pas pour notre pays », a déclaré auprès de l’Agence France-Presse, Mookdapa Yangyuenpradorn, porte-parole du groupe de défense des droits humains Fortify Rights. « J’espère que la dernière étape va se dérouler de manière fluide, et que la Thaïlande sera au même niveau que le reste du monde en matière de droits LGBT+ », a-t-elle ajouté.

Des milliers de personnes avaient participé ces deux dernières années à la marche des fiertés de Bangkok, où la municipalité offrait des certificats de mariage, sans valeur officielle, aux couples homosexuels qui le souhaitent à la Saint-Valentin.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link