En Italie, des militaires appelés en renfort pour chasser les sangliers

2179


LETTRE DE ROME

Un sanglier à Rome, le 27 septembre 2021.

Un nouvel épisode s’est ouvert dans la guerre que le gouvernement italien mène aux sangliers. Face à ces animaux, en surnombre, qui peuplent les campagnes et les périphéries des villes italiennes, Rome a décidé d’envoyer l’armée. La mesure fait partie d’un paquet législatif pour la protection de l’agriculture et des produits alimentaires nationaux. Elle prévoit de mobiliser 177 soldats chargés de chasser le sanglier sur tout le territoire.

L’objectif est de contenir une grave épidémie de peste porcine africaine, une maladie transmise aux porcs d’élevage par leurs cousins sauvages qui menace toute la filière de la charcuterie italienne et ses 8,2 milliards d’euros de revenus annuels. L’épizootie détectée au début 2022 dans le pays est potentiellement mortelle pour 90 % des animaux affectés et progresse notamment dans le nord-ouest de la Péninsule, faisant craindre le pire aux producteurs de la plaine padane, berceau des jambons de Parme et de San Daniele.

En Italie, la présence encombrante des sangliers est devenue un problème chronique qui ne cesse d’agiter l’opinion et les pouvoirs publics, ces derniers ayant pour objectif de réduire leur population de 80 %. Déjà en 2022, le Parlement avait adopté une mesure permettant aux chasseurs italiens de traquer les sangliers en milieu urbain et dans les parcs naturels. Il suffit par ailleurs de lire les titres de la presse régionale pour prendre la mesure du phénomène. Dans le Latium, les sangliers ont ainsi investi les rues des villages touristiques de la zone des Castelli Romani. On en a même observé entre le 4 mai et le 5 mai en train de se prélasser sur la plage du lac Albano.

Lire aussi (2017) | Article réservé à nos abonnés Le jambon de Parme, roi de la finance italienne

Leur présence est si envahissante que la mairie de la commune de Castel Gandolfo a dû publier un guide sur les comportements à adopter lorsque l’on se retrouve nez à nez avec ces animaux dont le poids peut atteindre 200 kg. Le principe est de garder son calme, de ne pas courir (le sanglier sera toujours plus rapide) et de faire beaucoup de bruit.

Panique des habitants

Dans les Castelli Romani, des appels à la vigilance ont aussi été lancés par les autorités locales, particulièrement préoccupées par les risques d’accident de voirie liés à la présence des sangliers sur les routes. Même inquiétude dans la région de Pescara. Aux environs de cette villégiature balnéaire des Abruzzes, des habitants ont filmé, le 9 mai, l’installation sous un pont d’une famille nombreuse de sangliers.

Quelques jours auparavant, un accident de la route avait été causé par la collision d’un véhicule et de quatre ongulés. Mercredi, 8 mai, un autre groupe d’animaux a été signalé par des résidents à la périphérie de Sinnai, en Sardaigne, où ils se nourrissaient du contenu de sacs-poubelle éventrés. L’avant-veille, lundi 6 mai, c’est à Pérouse que des sangliers ont été aperçus dans les jardins et entre les maisons du quartier d’Elce, provoquant la panique des habitants, l’une déclarant avoir été encerclée par sept animaux affamés.

Il vous reste 42.25% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link