En Guadeloupe, après la mort du maire du Gosier, sa famille porte plainte contre X pour assassinat

2448


La famille de Cédric Cornet, maire du Gosier, en Guadeloupe a déposé plainte contre X pour « assassinat », a annoncé mercredi 3 avril leur avocat. L’élu avait été retrouvé mort chez lui le 21 mars.

« Le recollement des éléments portés à notre connaissance laisse à penser que le décès de Monsieur Cédric Cornet, a pu être planifié, organisé, puis exécuté », a déclaré mardi dans un communiqué l’avocat de la famille de Cédric Cornet, MFreddy Brillon.

Cet élu, marié, père d’un nourrisson et inscrit au fichier des délinquants sexuels, avait été retrouvé le 21 mars vers 18 heures (23 heures à Paris) « à son domicile, en état de raideur cadavérique », avaient confirmé à l’Agence France-Presse (AFP) des sources proches de l’enquête.

Dans la plainte de la famille, consultée par l’AFP, les proches de Cédric Cornet réfutent l’hypothèse d’une fausse route accidentelle, évoquant « l’introduction a priori par un ou plusieurs tiers d’un corps alimentaire de 8 cm sur 5 cm ». La plainte précise également que le corps avait été retrouvé « gisant sur le sol de la salle de bains, entièrement dévêtu ».

Les conclusions de l’autopsie réalisée au lendemain de la découverte du corps de M. Cornet ont été rendues publiques mercredi par le parquet de Pointe-à-Pitre afin « d’éviter la propagation d’informations parcellaires ou inexactes ou pour mettre fin à un trouble à l’ordre public ou lorsque tout autre impératif d’intérêt public le justifie ».

« Un volumineux corps étranger alimentaire »

Selon le rapport de l’autopsie, « il n’est pas retrouvé de signes d’intervention d’un tiers » et « le décès est imputé à une asphyxie mécanique par obstruction des voies aériennes supérieures par un volumineux corps étranger alimentaire », à savoir un morceau de viande, selon plusieurs sources proches de l’enquête.

« Le rapport intégral a déjà été communiqué à l’avocat de la famille de Cédric Cornet », a de son côté précisé dans un communiqué la procureure de la République de Pointe-à-Pitre, Caroline Calbo.

Dans le cadre de l’enquête ouverte dès le décès pour « recherche des causes de la mort », le parquet a expliqué à l’AFP être « en attente des analyses toxicologiques et anapathologiques ».

Cédric Cornet avait été élu maire du Gosier en 2020, à l’âge de 39 ans. Il était également président de la Communauté d’agglomération de la Riviera du Levant.

Le Monde Ateliers

Cours en ligne, cours du soir, ateliers : développez vos compétences

Découvrir

L’édile était inscrit au fichier des délinquants sexuels depuis sa condamnation en appel en 2019 à deux ans de prison avec sursis, cinq ans de suivi socio-judiciaire et 16 000 euros d’amende pour atteinte sexuelle sur une mineure de moins de 15 ans.

En janvier 2023, il avait par ailleurs été « mis en examen » pour « détournements de fonds publics, favoritisme, recours au travail dissimulé » et « placé sous contrôle judiciaire ».

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link