En Colombie, les députés votent l’interdiction de la corrida

4890


Les députés colombiens ont voté mardi à une très large majorité l’interdiction des spectacles tauromachiques à partir de 2027. Le projet de loi sur une initiative des députés écologistes, qui n’entrera en vigueur que dans trois ans, a été adopté par 93 voix pour et deux contre.

Pendant cette période « transitoire », l’Etat se devra de garantir des emplois autres aux personnes qui dépendent directement ou indirectement de la tauromachie et d’adapter les arènes du pays à des activités sportives et culturelles.

En 2018, la Cour constitutionnelle avait autorisé les corridas dans les villes et villages de tradition tauromachique, et avait laissé aux parlementaires le soin d’appliquer d’éventuelles restrictions. Ainsi, à Bogota et à Medellin (Nord-Ouest), les corridas ne sont plus autorisées depuis 2020.

En revanche, à Cali (Sud-Ouest), troisième ville du pays, et Manizales (Centre-Ouest), les corridas sont au cœur des fêtes traditionnelles. Hors des agglomérations, l’élevage bovin occupe une place très importante en Colombie.

La Colombie rejoint ainsi la liste des pays sud-américains qui interdisent la corrida, tels que le Brésil, le Chili, l’Argentine, l’Uruguay et le Guatemala.

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu



Source link