des milliers de policiers israéliens mobilisés pour la « marche des drapeaux » à Jérusalem

4562


Des représentants américains en déplacement au Proche-Orient pour arracher un accord

Le chef de la CIA et un conseiller spécial de la Maison Blanche sont attendus mercredi au Proche-Orient pour tenter de rallier des soutiens à la dernière proposition de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza.

Une source qatarie, pays qui mène avec l’Egypte et les Etats-Unis la médiation indirecte entre Israël et le Hamas, a dit que le patron de la CIA, William Burns, était attendu à Doha, pour « continuer à œuvrer avec les médiateurs à conclure un accord » de cessez-le-feu. Selon le site américain Axios, le conseiller spécial de Joe Biden pour le Proche-Orient, Brett McGurk, est, lui, attendu mercredi au Caire, quelques jours après l’annonce du président américain d’une nouvelle proposition d’accord.

Le plan présenté par Joe Biden prévoit un cessez-le-feu de six semaines accompagné d’un retrait israélien des zones densément peuplées de Gaza, la libération de certains otages, notamment les femmes et les malades, et de prisonniers palestiniens détenus par Israël. Ce plan vise à établir un cessez-le-feu « permanent » dans une phase ultérieure, à condition que le Hamas « respecte ses engagements », précise M. Biden.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le cabinet de guerre israélien s’est réuni pour discuter des derniers développements liés à la guerre à Gaza et ce, peu après que les deux partis ultraorthodoxes membres du gouvernement Nétanyahou ont dit soutenir la proposition annoncée par M. Biden.

Selon la télévision publique israélienne KAN, le cabinet a décidé, au cours de cette réunion, de demander aux Etats-Unis des garanties pour poursuivre la guerre contre le Hamas si le mouvement islamiste palestinien violait l’accord.



Source link