Chez les fourmis, la reine peut devenir ouvrière si les circonstances l’imposent

3038


C’est une question toute simple, mais restée jusqu’ici sans réponse : la reine des fourmis, qui se consacre uniquement à la ponte, est-elle capable, dans certaines circonstances, de se livrer à des tâches ordinaires ? Comme l’explique cette vidéo diffusée en partenariat avec Le blob, l’extra-média, une équipe scientifique européenne emmenée par le Français Romain Libbrecht a mené une série d’expériences pour y répondre. Leur étude, publiée le 25 mars dans la revue Functional Ecology, montre que si elle est isolée, il faut moins de vingt-quatre heures à la reine pour se mettre au travail et prendre soin de son couvain, une tâche ordinairement remplie par les ouvrières.

Le Monde

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu



Source link