Home World Benyamin Nétanyahou veut interdire la diffusion de la chaîne Al-Jazira en Israël

Benyamin Nétanyahou veut interdire la diffusion de la chaîne Al-Jazira en Israël

Benyamin Nétanyahou veut interdire la diffusion de la chaîne Al-Jazira en Israël

[ad_1]

Retrouvez ici notre point sur la situation d’hier.

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, à Jérusalem, le 18 février 2024.

Alors que le conflit entre le mouvement islamiste palestinien Hamas et Israël continue de faire rage, le ministère de la santé du Hamas a annoncé la mort d’au moins soixante personnes en majorité des civils dans les bombardements nocturnes israéliens sur la petite bande de terre palestinienne menacée de famine. Les opérations israéliennes ont coûté la vie à 32 845 personnes, la plupart des civils, selon le ministère de la santé et provoqué une catastrophe humanitaire et des destructions colossales. L’armée israélienne a annoncé, de son côté, que 600 soldats avaient été tués depuis le 7 octobre 2023, dont 256 dans l’offensive terrestre.

En Israël, le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, a été opéré dimanche 31 avril au soir « avec succès » d’une hernie selon son bureau, alors qu’une nouvelle manifestation réclamant sa démission et la libération des otages israéliens retenus à Gaza est prévue en soirée à Jérusalem. Toujours en territoire israélien, la police a annoncé, lundi, avoir arrêté dans le Sud, où elle vit, la sœur d’Ismaïl Haniyeh, le chef du mouvement du Hamas qui a pris le pouvoir à Gaza en 2007 et qui est considéré comme un groupe terroriste par les Etats-Unis et l’Union européenne.

Benyamin Nétanyahou veut interdire la diffusion de la chaîne Al-Jazira en Israël

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a annoncé vouloir « agir immédiatement » pour interdire la diffusion d’Al-Jazira en Israël, peu après le vote par le Parlement d’une loi l’autorisant à le faire. « La chaîne terroriste Al-Jazira ne diffusera plus d’Israël. J’ai l’intention d’agir immédiatement en accord avec la nouvelle loi pour arrêter les activités de la chaîne », a déclaré M. Nétanyahou sur le réseau social X.

Dans la journée, le Parlement israélien a adopté un texte permettant d’interdire la diffusion dans le pays de médias étrangers portant atteinte à la sécurité de l’Etat. Votée par soixante-dix voix, contre dix, et visant la chaîne qatarie Al-Jazira, la loi donne au premier ministre la possibilité d’interdire la diffusion de contenus de la chaîne visée, mais aussi de fermer ses bureaux en Israël.

L’armée israélienne a affirmé à plusieurs reprises que des journalistes d’Al-Jazira étaient « des agents terroristes » affiliés au mouvement islamiste palestinien du Hamas et à son allié du Jihad islamique à Gaza. En février, Al-Jazira avait accusé Israël de cibler systématiquement ses employés travaillant à Gaza. Selon le Comité de protection des journalistes, une association établie à New York, au moins 95 journalistes ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, dont 90 sont des Palestiniens.

L’armée israélienne se retire de l’hôpital Al-Shifa

La zone autour de l’hôpital Al-Shifa, dans la bande de Gaza, le 1ᵉʳ avril 2024.

L’armée israélienne a annoncé avoir « achevé » les opérations dans la zone de l’hôpital Al-Shifa, le plus grand de la bande de Gaza, et s’est retirée de ce secteur deux semaines après y être entrée. « Les troupes ont achevé une activité opérationnelle dans la zone de l’hôpital Al-Shifa et ont quitté la zone de l’hôpital », a précisé l’armée dans un communiqué, ajoutant avoir « tué des terroristes lors d’affrontements ». Un journaliste de l’Agence France-Presse (AFP) et des témoins ont vu des chars et des véhicules quitter l’hôpital, couverts par des tirs d’artillerie et des frappes aériennes.

« Des dizaines de corps de martyrs, certains en état de décomposition, ont été retrouvés dans l’enceinte et aux abords de l’hôpital d’Al-Shifa », a affirmé le Hamas dans un communiqué, précisant que les dégâts matériels sont « très importants ». Selon un médecin interrogé par l’AFP, plus de vingt cadavres ont été récupérés. D’après lui, certains ont été écrasés par les véhicules militaires qui quittaient les lieux. Un porte-parole de l’agence civile de Gaza, dirigée par le Hamas, a fait état de 300 morts à l’intérieur et autour de l’hôpital durant l’opération israélienne. Par ailleurs, la Maison Blanche a jugé que si elles étaient vérifiées, les informations sur les corps retrouvés à l’hôpital Al-Shifa étaient « très préoccupantes ».

Réunion entre responsables israéliens et américains sur une offensive à Rafah

Une réunion en visioconférence est prévue entre responsables israéliens et américains, au sujet de l’offensive terrestre annoncée par Israël à Rafah où s’entassent 1,5 million de Palestiniens, la plupart des déplacés. Inquiète pour les civils, la communauté internationale, y compris les Etats-Unis, est opposée à cette opération. Un responsable américain a confirmé la tenue des discussions, précisant prévoir d’autres « réunions de suivi en personne ».

Le Monde Application

La Matinale du Monde

Chaque matin, retrouvez notre sélection de 20 articles à ne pas manquer

Télécharger l’application

Il s’agit de « comprendre quels sont leurs plans pour tout type d’opération à Rafah, de comprendre comment ils vont se déplacer ou mener des opérations avec une population très dense, plus d’un million de personnes », a déclaré une porte-parole du Pentagone, Sabrina Singh, à des journalistes.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



[ad_2]

Source link