Benyamin Nétanyahou répète qu’Israël combattra, même « seul »

4381


A Gaza, l’aide est « complètement paralysée », avertit l’ONU

La fermeture par Israël des points de passage névralgiques vers la bande de Gaza a coupé les principales vannes d’acheminement de l’aide, le carburant en particulier, et rendu les opérations humanitaires pratiquement impossibles, a averti jeudi un haut fonctionnaire des Nations unies (ONU) dans un entretien avec l’Agence France-Presse.

Bien qu’Israël affirme avoir rouvert Kerem Shalom mercredi, Andrea De Domenico, le chef du bureau de l’agence humanitaire des Nations unies (OCHA) dans les territoires palestiniens occupés, estime que l’acheminement de l’aide reste « extrêmement difficile ».

« C’est fou », les Israéliens « ont des chars partout, des troupes sur le terrain, ils bombardent la zone à l’est de Rafah et ils veulent que nous allions chercher du carburant ou des produits de base » dans ces zones de guerre ? « Ils savent que nous ne pouvons tout simplement pas y aller », lâche M. De Domenico.

Le point de passage de Rafah, par lequel passe tout le carburant destiné à Gaza, reste fermé. Or, « à Gaza, il n’y a pas de stocks de carburant ». Cela signifie qu’« il n’y a pas de mouvements » et « cela paralyse complètement les opérations humanitaires », selon M. De Domenico.



Source link