au moins huit morts après l’explosion d’une voiture piégée

3730


Des combattants du Hezbollah portent le cercueil de Mostafa Ahmad Makki, tué par une frappe israélienne en Syrie vendredi 29 mars, lors de sa procession funéraire dans la banlieue sud de Beyrouth, le 30 mars 2023.

Une voiture piégée a explosé tôt dimanche 31 mars matin, sur un marché d’Azaz, une ville du nord de la Syrie tenue par les forces proturques, faisant plusieurs morts et blessés, a fait savoir l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Au moins « huit personnes ont été tuées et vingt-trois autres blessées » quand « une voiture piégée a explosé en plein marché » à Azaz, au nord de la province d’Alep, a dit l’ONG, précisant que le bilan était provisoire.

Selon l’OSDH, ONG basée en Grande-Bretagne mais qui dispose d’un important réseau de sources en Syrie, l’explosion a causé des « dégâts importants » et déclenché un incendie.

Plus de 50 soldats du Hezbollah tués dans une frappe israélienne

L’OSDH avait annoncé un peu plus tôt samedi que 52 soldats et combattants syriens et du Hezbollah libanais avaient été tués dans les frappes attribuées à Israël vendredi à Alep, dans le nord de la Syrie.

La Syrie a été morcelée par la guerre qui a éclaté en 2011 après la répression de manifestations prodémocratie, et l’armée turque y contrôle avec des groupes affiliés deux vastes zones frontalières après avoir mené des opérations d’envergure contre les groupes kurdes.

Les combattants de l’Etat islamique (EI), cachés dans le désert syrien, ont eux renouvelé depuis le début de l’année leurs attaques contre les troupes du régime de Bachar Al-Assad.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link