A Montpellier, un homme a tué son ex-femme devant le tribunal judiciaire, la piste du féminicide confirmée

4041


La police a sécurisé le quartier du tribunal judiciaire de Montpellier après la mort de deux personnes, mardi 20 février 2024.

Un homme a abattu mardi 20 février son ex-épouse, dont il était divorcé depuis 2016, sur le parvis du tribunal de Montpellier, avant de se suicider sur place, a annoncé le procureur de la République.

L’homme, âgé de 72 ans, et son ex-épouse, 66 ans, « avaient rendez vous devant le juge des affaires familiales aux fins de liquidation de leurs intérêts patrimoniaux à la suite de leur divorce prononcé en 2016, » a précisé à la presse Fabrice Bélargent, le procureur de Montpellier.

« Une intervention des forces de l’ordre est en cours après des coups de feu devant le tribunal judiciaire de Montpellier. Le bilan définitif fait état de deux morts. L’événement est terminé », avait dans un premier temps annoncé la préfecture de l’Hérault sur X, peu avant 14 h 40, les autorités écartant rapidement la piste terroriste pour privilégier celle du féminicide.

« On n’est pas du tout sur du terrorisme », mais sur une affaire concernant « un homme et une femme qui étaient en séparation », avait précisé à l’Agence France-Presse (AFP) une source proche des autorités.

L’homme n’était pas connu des services de police. « Il n’y avait pas de procédure en cours en matière de violences au sein du couple, il n’y avait pas non plus d’ordonnance de protection », a précisé le procureur Fabrice Belargent.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Féminicide dans « Le Monde », un mot devenu tristement courant

Le Monde avec AFP



Source link