A Baltimore, le cargo « Dali » provoque l’effondrement spectaculaire et accidentel du pont Francis-Scott-Key

2636


Le cargo « Dali », au niveau du pont Francis-Scott-Key, à Baltimore (Maryland), le 26 mars 2024.

La structure d’acier plonge dans les eaux de la rivière Patapsco, au sud-est de Baltimore (Maryland). Les Etats-Unis se sont réveillés, mardi 26 mars, avec les images stupéfiantes d’une collision rare, capturées par les caméras : celle survenue dans la nuit entre un navire cargo de 300 mètres de long, appelé le Dali, et le pont Francis-Scott-Key, qui s’est effondré sous le choc en son milieu.

Très rapidement, les autorités ont coupé court aux spéculations sur l’origine de la catastrophe. « L’enquête préliminaire indique un accident, a précisé le gouverneur du Maryland, le démocrate Wes Moore. Nous n’avons vu aucune preuve crédible d’une attaque terroriste. » Tandis que les autorités déclaraient un état d’urgence, une enquête était ouverte sur-le-champ. Elle doit à la fois déterminer les problèmes mécaniques ou humains à bord du Dali et examiner les éventuelles fragilités structurelles du pont.

La priorité absolue, dans les premières heures, a consisté à rechercher six disparus, des ouvriers travaillant à réparer les nids-de-poule dans le bitume, sur la structure à quatre voies. Au total, huit personnes ont été hospitalisées. Des équipes de plongeurs et des hélicoptères étaient mobilisés pour tenter de sauver des victimes dans les flots. Le bilan humain aurait pu être bien plus catastrophique. La collision a eu lieu de nuit, à un moment où le trafic routier est faible. En outre, de nombreux véhicules ont pu être arrêtés avant de s’aventurer sur le pont, dès lors que l’alerte a été donnée par l’équipage.

Panne électrique

Le navire cargo est enregistré sous pavillon singapourien. Il a quitté le port de Baltimore à 1 heure, en direction de Colombo, au Sri Lanka. Une demi-heure plus tard, il a heurté le pont, après avoir subi, selon les premières indications, une panne électrique. L’équipage a lancé un appel immédiat de détresse. Les images montrent clairement qu’à l’approche du pont, le Dali n’était pas capable de redresser sa trajectoire. Les lumières à bord se sont éteintes et rallumées à plusieurs reprises, en peu de temps. Le porte-conteneurs a heurté un pilier central, qui a cédé quelques instants plus tard, provoquant l’effondrement d’une grande partie de la structure en acier de part et d’autre. Les 22 membres de l’équipage du Dali sont indemnes.

Une mobilisation exceptionnelle a été déclenchée, conjuguant les moyens de la ville, de l’Etat et des administrations fédérales. Informé dès l’aube, Joe Biden s’est entretenu avec l’ensemble des élus, du maire de la ville au gouverneur, en passant par les sénateurs. Dans une allocution prononcée à la mi-journée, le président s’est engagé à leur fournir « tous les moyens fédéraux dont ils ont besoin », pour reconstruire le pont dans les meilleurs délais, sans attendre d’éventuels recours en justice contre la société possédant le navire, Synergy Marine Group.

Il vous reste 44.6% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link