un premier parlementaire démocrate appelle Joe Biden à se retirer de la course à la Maison Blanche

2041


Le président des Etats-Unis, Joe Biden, à Washington, le 2 juillet 2024.

Un premier parlementaire démocrate a appelé, mardi 2 juillet, le président Joe Biden à se retirer de la course à la Maison Blanche, citant entre autres sa prestation catastrophique au débat de jeudi contre Donald Trump. « J’ai espoir qu’il prendra la décision difficile et douloureuse de se retirer. Je l’appelle respectueusement à le faire », a écrit le Texan Lloyd Doggett dans un communiqué. « Le président Biden a sauvé notre démocratie en nous délivrant de Trump en 2020. Il ne doit pas nous livrer à Trump en 2024 », a-t-il ajouté.

La ténor démocrate Nancy Pelosi a, elle, assuré mardi qu’il était « légitime » de s’interroger sur l’état de santé de Joe Biden, et « de se demander s’il s’agit d’un simple épisode ou d’un état » durable. L’ancienne présidente de la Chambre des représentants, encore très influente au sein de son parti, a salué sur la chaîne MSNBC la « vision » du dirigeant démocrate pour le pays. « Je ne suis pas médecin. Je ne peux pas dire ce qui se passera dans trois ou quatre ans, mais je pense que, d’après mon expérience, et c’est ce que vous m’avez demandé, il continuera à être un grand président des Etats-Unis », a-t-elle ajouté.

Une aisance physique et verbale en déclin

Les appels d’élus démocrates exhortant le président et son entourage à être transparents sur la santé du dirigeant de 81 ans se multiplient ces dernières heures. Le sénateur démocrate Sheldon Whitehouse a ainsi jugé, lundi, sur une chaîne de télévision locale, que les Américains voulaient être « sûrs » que Joe Biden était « honnête sur son état ».

La Maison Blanche balaie depuis des mois toute interrogation sur les facultés physiques et mentales du président américain, dont l’aisance physique et verbale a décliné.

Si jusqu’ici les poids lourds du parti lui affirment publiquement leur soutien, depuis le débat de jeudi la nervosité monte chez des sympathisants et donateurs. Certains demandent à Joe Biden de répondre concrètement aux inquiétudes, en multipliant les conférences de presse ou les échanges sans filet avec des journalistes ou des partisans.

Lundi, une journaliste a demandé à la volée au président s’il comptait se retirer de la course, à la fin d’un court discours, qu’il venait de prononcer à la Maison Blanche, à propos d’une décision de la Cour suprême. Joe Biden a tourné les talons et quitté la pièce sans répondre.

Le Monde avec AFP



Source link