Taïwan a repéré 66 avions militaires chinois en 24 heures autour de l’île, un record

3644


Le ministère taïwanais de la défense a affirmé, jeudi 11 juillet, avoir détecté 66 avions militaires chinois autour de l’île en l’espace de 24 heures, un chiffre record depuis le début de l’année et au lendemain de manœuvres militaires dans les eaux environnantes.

La Chine revendique Taïwan, dirigée par un régime démocratique, comme faisant partie de son territoire et a déclaré qu’elle ne renoncerait jamais à l’usage de la force pour prendre le contrôle du territoire.

Pékin a intensifié la pression sur Taipei ces dernières années. Le nouveau record de jeudi intervient alors que mercredi, déjà, le gouvernement taïwanais avait affirmé que des avions chinois se dirigeaient vers le Pacifique occidental pour des exercices avec le porte-avions chinois Shandong, dans le cadre d’un entraînement maritime et aérien.

« Soixante-six avions de l’Armée populaire de libération (APL) et sept navires de la marine de l’APL opérant autour de Taïwan ont été détectés jusqu’à 6 heures du matin [minuit mercredi, à Paris] aujourd’hui », a annoncé le ministère dans un communiqué.

Taïwan « a réagi en conséquence »

Sur ce nombre, 56 ont franchi la ligne médiane du détroit de Taïwan, qui coupe en deux ce détroit de 180 kilomètres de large entre l’île et la Chine continentale. Le ministère taïwanais a affirmé avoir « réagi en conséquence ».

Le précédent record de l’année remonte au mois de mai, lorsque Pékin a envoyé 62 avions militaires et 27 navires de guerre autour de Taïwan. Cela s’était produit après l’investiture du nouveau président taïwanais Lai Ching-te, que Pékin considère comme un « dangereux séparatiste ». La Chine avait alors organisé des exercices militaires autour de l’île en guise de « punition ».

Le ministre de la défense taïwanais, Wellington Koo, a affirmé mercredi que le porte-avions « n’est pas passé par le canal de Bashi », une voie navigable située au large de la pointe sud de Taïwan par laquelle les navires chinois transitent habituellement en direction de l’océan Pacifique.

« Il est allé plus au sud, dans le canal de Balintang, en direction du Pacifique occidental », a-t-il ajouté, en référence à une voie maritime située au nord de l’île de Babuyan, aux Philippines, à environ 250 kilomètres au sud de Bashi.

Un porte-avions chinois au large du Japon

Mardi, l’état-major interarmées du Japon avait annoncé que quatre navires de la marine chinoise, dont le porte-avions Shandong, naviguaient en mer à 520 kilomètres au sud-est de l’île de Miyako. Le porte-avions a été « observé en train de faire atterrir et décoller des avions de combat et des hélicoptères à son bord », avait-il précisé.

Aux Philippines, un porte-parole de l’armée a annoncé avoir reçu des renseignements sur des manœuvres russo-chinoises dans la mer des Philippes, sans faire de commentaire sur le porte-avions.

Les tensions entre Manille et Pékin se sont accrues à la suite d’une série d’affrontements en mer de Chine méridionale, une zone maritime contestée.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link