Rishi Sunak reçoit le soutien surprise de Boris Johnson pour les élections législatives au Royaume-Uni

4724


L’ancien premier ministre du Royaume-Uni Boris Johnson, lors d’un meeting de Rishi Sunak, à Londres, le 2 juillet 2024.

Un changement de dernière minute. L’ex-Premier ministre Boris Johnson a créé la surprise, mardi 2 juillet, en apportant son soutien au chef du gouvernement conservateur britannique, Rishi Sunak, donné battu par les sondages pour les législatives de jeudi au Royaume-Uni.

« Si vous voulez vraiment des impôts plus élevés, (…) si vous voulez une immigration incontrôlée et si vous voulez des courbettes inutiles devant Bruxelles, votez pour le parti travailliste jeudi », a déclaré Boris Johnson, qui a fait une apparition, mardi soir à un meeting de son successeur Rishi Sunak.

Aux abonnés absents depuis six semaines, l’ancien premier ministre avait mené son camp à une victoire écrasante il y a cinq ans. Boris Johnson avait dû démissionner en 2022 à la suite d’une série de scandales, mais il reste apprécié d’une partie de la base.

« N’est-ce pas formidable que notre famille conservatrice soit unie ? », s’est réjoui Rishi Sunak, cinquième premier ministre en quatorze ans de pouvoir conservateur, des années difficiles marquées par le Brexit, le Covid, une cure d’austérité, des scandales et des divisions au sein des tories.

« Starmergeddon »

La campagne se termine mercredi avant les législatives jeudi, pour lesquelles les conservateurs ont déjà accepté leur défaite face aux travaillistes. Les sondages prédisent une victoire écrasante des travaillistes, menés par Keir Starmer, qui pourraient remporter encore plus de sièges à Westminster qu’avec Tony Blair en 1997.

« C’est fini, et nous devons nous préparer à la réalité et à la frustration de l’opposition », a écrit l’ancienne ministre de l’intérieur Suella Braverman dans le Telegraph. « Le vote de jeudi consiste maintenant à former une opposition suffisamment forte ».

« Nous sommes probablement à la veille du plus grand raz de marée [des travaillistes] que nous ayons jamais connu dans ce pays », a reconnu le ministre du travail, Mel Stride, un pilier de la campagne de Rishi Sunak, sur Times Radio. Le journal conservateur Daily Mail met lui en garde contre un « Starmergeddon ». Depuis le sud-est de l’Angleterre, Rishi Sunak va consacrer ses dernières heures de campagne à éviter une « supermajorité » des travaillistes.

Keir Starmer va lui continuer de sillonner le pays mercredi. « Nous devons continuer à porter notre message de changement. (…) Il y a encore beaucoup d’électeurs indécis dans tout le pays », a dit sur la BBC le coordinateur de la campagne travailliste, Pat McFadden. Les résultats tomberont dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link