Raphaël Glucksmann fixe cinq conditions pour réaliser une union à gauche et propose Laurent Berger comme premier ministre en cas de victoire

2463


Un rassemblement contre l’extrême droite en cours à Marseille

Au moins mille personnes, dont beaucoup de jeunes, se sont rassemblées lundi en début de soirée à Marseille, contre l’extrême droite et pour demander notamment à la gauche de s’unir, ont constaté une journaliste et un photographe de l’Agence France-Presse (AFP). Ce rassemblement, à l’appel de plusieurs syndicats, de partis de gauche et de la Ligue des droits de l’homme, se tient devant la préfecture de région.

Sur des pancartes fabriquées à la va-vite, sur des cartons ou même des morceaux de papier, étaient écrits des messages clairs : « La jeunesse emmerde toujours les nazis », « Partis de gauche et de l’écologie : ne ratez pas le rendez-vous de l’Histoire », « l’extrême droite au pouvoir ne le lâchera plus, combattons-la maintenant ! » ou « Front populaire : tous unis ». Au-dessus de la foule flottaient les drapeaux des différentes organisations, mais aussi plusieurs drapeaux palestiniens, ainsi que des drapeaux français, dans une moindre mesure.

De nombreux élus locaux, portant l’écharpe tricolore, étaient également présents. « Beaucoup de jeunes devant la préfecture. Pas d’histoire. #Frontpopulaire Maintenant c’est Front contre Front », a, par exemple, appelé de ses vœux, sur X, Sophie Camard, maire du premier secteur de la ville et instigatrice, avec d’autres, du Printemps marseillais, large union de la gauche citoyenne et écologique (mais sans LFI), qui avait ravi la mairie de Marseille à la droite en 2020.

Marseille, deuxième ville de France, a placé en tête la liste du Rassemblement national lors du scrutin européen de dimanche, le parti d’extrême droite y améliorant son score de 2019, avec 30,14 % des suffrages, devant La France insoumise, laquelle a presque triplé son score (21,54 %).

Des organisations de gauche, telles que La France insoumise (LFI), la CGT ou encore le syndicat UNEF, appellent à ce type de rassemblements partout en France ce soir. Ce sera le cas à Paris, de nouveau place de la République, à partir de 20 heures.





Source link