Quelque 31 000 soldats ukrainiens sont morts depuis le début de la guerre, déclare Volodymyr Zelensky

4141


Des soldats de la garde d’honneur ukrainienne déposent une couronne de fleurs lors d’une cérémonie au Mur de la mémoire des défenseurs de l’Ukraine tombés au combat à Kiev, le 24 février 2024, à l’occasion du deuxième anniversaire de la guerre.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a pour la première fois donné un bilan officiel des pertes militaires de l’Ukraine et déclaré que 31 000 de ses soldats avaient été tués dans la guerre avec la Russie : « Trente et un mille soldats ukrainiens sont morts dans cette guerre. Pas 300 000, ni 150 000, comme le disent Poutine et son cercle de menteurs. Mais chacune de ces pertes est une grande perte pour nous », a-t-il dit.

Le dirigeant ukrainien a ajouté ne pas pouvoir communiquer sur le nombre de blessés, arguant que cela aiderait l’armée russe. Il a ajouté que des dizaines de milliers de civils ukrainiens ont été tués dans les territoires occupés.

Le 12 décembre, dans un post sur Telegram, le président ukrainien saluait « les près de 600 000 soldats de diverses branches de l’armée. Courageux. Héroïques. Puissants ». Ces 31 000 soldats tués représentent donc environ 5 % des effectifs mobilisés.

En août 2023, le New York Times écrivait que les forces ukrainiennes avaient perdu 70 000 militaires tués et entre 100 000 et 120 000 blessés, citant des responsables américains non identifiés. Dimanche, M. Zelensky a communiqué un bilan bien en-deçà de ces estimations, sans qu’elle soient vérifiables.

La Russie a fourni peu de chiffres officiels sur les pertes. Les données les plus récentes du ministère de la défense russes, publiées en janvier 2023, faisaient état d’un peu plus de 6 000 décès. Mediazona, un média indépendant russe, en collaboration avec BBC Russia, a confirmé les noms de 44 654 soldats russes tués depuis le début de l’invasion à grande échelle de la Russie en Ukraine en février 2022. Selon les sources américaines au New York Times, le bilan russe serait de quelque 120 000 morts et 180 000 blessés.

Le Monde



Source link