La Corée du Nord tire deux missiles balistiques non identifiés

4417


Missile nord-coréen sur un téléviseur dans une gare à Séoul, en Corée du Sud, le 1er juillet 2024.

La Corée du Nord a tiré lundi 1er juillet deux missiles balistiques, a rapporté l’armée sud-coréenne, les derniers d’une série d’essais effectués par Pyongyang qui exaspèrent Séoul.

Un premier projectile à courte portée a été lancé au petit matin, puis un second non identifié a été détecté dix minutes plus tard, a expliqué dans un communiqué l’état-major interarmées sud-coréen. « Notre armée a renforcé la surveillance et la vigilance en préparation de nouveaux lancements », a déclaré la même source, précisant avoir transmis des informations sur ces incidents aux Etats-Unis et au Japon.

Ces tirs interviennent quelques jours après que la Corée du Nord a affirmé avoir testé avec succès un missile à têtes multiples, la Corée du Sud assurant pour sa part que le projectile avait explosé en vol.

Les relations entre les deux Corées sont actuellement au plus bas depuis des années, Pyongyang intensifiant ses essais d’armes tout en envoyant des ballons remplis de déchets vers le sud, en représailles à des campagnes de propagande contre le régime nord-coréen par la Corée du Sud.

Fin juin, Séoul, Tokyo et Washington ont mené trois jours d’exercices militaires conjoints, dénoncés dimanche par Pyongyang qui les a qualifiés de « version asiatique de l’OTAN », mettant en garde contre des « conséquences fatales ».

La Corée du Nord critique systématiquement ce type de manœuvres militaires qu’elle considère comme des répétitions avant une invasion de son territoire. De son côté, la Corée du Sud a affirmé dimanche qu’il ne s’agissait que d’exercices défensifs réguliers.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link