En Nouvelle-Calédonie, deux hommes ont été écroués pour tentative de meurtre sur des policiers

4024


Une information judiciaire a été ouverte pour tentative d’homicide volontaire sur quatre policiers de la BAC dans les rues de Nouméa en mai, et deux personnes ont été écrouées, a annoncé dimanche 30 juin le procureur de la République de Nouméa.

Les faits se sont produits le 16 mai dans le quartier de Rivière-Salée, à Nouméa. Quatre fonctionnaires de la BAC qui circulaient en voiture à la recherche d’un véhicule susceptible d’être impliqué dans le pillage d’une armurerie ont été pris pour cible par un homme, porteur d’un gilet pare-balles de la police, qui se trouvait au sein d’un groupe d’individus. L’homme a tiré une première fois sur le véhicule de police, à l’aide d’un fusil de chasse, blessant deux policiers aux yeux.

Le conducteur, malgré sa blessure, a alors tenté de se dégager, mais sa voiture s’est trouvée bloquée par un barrage, essuyant un second tir, qui blessait grièvement à la cuisse un troisième policier. Le quatrième policier, qui n’a pas été touché, a subi un préjudice psychologique « très important », selon le procureur.

Mise en examen

Douze personnes ont été interpellées depuis le 26 juin, dont le tireur présumé, âgé de 26 ans, qui a reconnu les faits, tandis que deux autres personnes sont soupçonnées de complicité. L’homme a été mis en examen samedi, pour tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique, et placé en détention provisoire.

Son complice, âgé de 23 ans, soupçonné d’avoir incité le tireur à agir, a été mis en examen pour complicité et placé en détention. Les deux hommes encourent la réclusion à perpétuité.

Un troisième homme, frère du tireur, soupçonné d’avoir caché l’arme, a été mis en examen, pour dissimulation de preuve d’un crime ou délit, et placé sous contrôle judiciaire.

Lire aussi le récit | Article réservé à nos abonnés Nouvelle-Calédonie : ces trois ans qui ont conduit à l’embrasement

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link