En Moselle, une fusillade lors d’un mariage fait un mort et cinq blessés

3046


Des policiers sur le site où une fusillade a eu lieu pendant la nuit, lors d’une fête de mariage à Thionville (Moselle), le 30 juin 2024.

Une personne a été tuée, et cinq autres, blessées, dans une fusillade lors d’un mariage à Thionville, en Moselle, pendant la nuit de samedi 29 à dimanche 30 juin, a appris l’Agence France-Presse (AFP) de source policière, qui évoque un contexte de trafic de stupéfiants. Deux des blessés se trouvent entre la vie et la mort, selon cette même source.

Les auteurs de la fusillade, plusieurs hommes armés et encagoulés, ont pris la fuite. Les faits se sont produits vers 1 heure du matin devant une salle de réception à l’intérieur de laquelle se trouvaient une centaine de personnes, a précisé la même source.

« C’était pendant un mariage. Un groupe d’individus, sur le coup d’une heure et quart du matin, est sorti pour fumer devant la salle et puis là trois types lourdement armés sont arrivés et ont ouvert le feu à plusieurs dizaines de reprises dans leur direction », a rapporté une source policière.

« On s’oriente vers un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants », selon la police

Les agresseurs sont arrivés à bord d’un 4 × 4, « vraisemblablement de marque BMW », selon la même source. Les enquêteurs ignorent encore la provenance du véhicule, notamment s’il venait d’Allemagne ou du Luxembourg, dont les frontières se trouvent à une quinzaine de kilomètres. « Très clairement, on s’oriente vers un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants, estime cette source. Le mariage n’était pas visé en tant que tel, c’étaient des personnes qui se trouvaient au mariage. »

Sur place dimanche matin, des reporters de l’AFP ont pu voir des policiers occupés à faire des prélèvements dans une voiture. Au moins trois impacts de balle sont visibles sur une porte vitrée donnant accès à la vaste salle de réception. Selon le quotidien régional Le Républicain lorrain, les assaillants étaient lourdement armés. « De nombreuses douilles ont été découvertes sur les lieux », écrit le quotidien régional. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Metz.

La zone frontalière de la Lorraine est en butte au trafic de drogue. En mai 2023, à Villerupt, dans le département voisin de Meurthe-et-Moselle, des tirs entre bandes rivales sur un point de deal ont fait cinq blessés.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link