En Inde, plus de cent morts dans une bousculade lors d’un rassemblement religieux

4399


Selon un responsable médical, la plupart des victimes du mouvement de foule survenu le 2 juillet à Hathras étaient des femmes. De nombreux blessés ont été admis à l’hôpital.

Au moins cent sept personnes sont mortes, mardi 2 juillet, dans une bousculade lors d’un rassemblement religieux hindou, dans le nord de l’Inde. Une foule dense s’était rassemblée dans la ville de Hathras, à 140 kilomètres au sud-est de New Delhi, pour écouter un prédicateur populaire, quand une forte tempête de poussière a suscité la panique.

Selon les premières informations, « cent sept personnes sont mortes », a déclaré à la presse la commissaire divisionnaire de la ville d’Aligarh, dans l’Etat de l’Uttar Pradesh. « Nous nous concentrons sur les secours et l’aide médicale aux victimes », a-t-elle ajouté. De nombreuses personnes ont été écrasées ou piétinées.

Umesh Kumar Tripathi, un responsable médical, a affirmé que la plupart des victimes étaient des femmes et que de nombreuses personnes blessées avaient été admises à l’hôpital.

Des hommes et des femmes en pleurs se sont rassemblés devant une morgue dans la ville d’Etah, où de nombreux corps ont été transportés.

Compensation financière

Le premier ministre, Narendra Modi, a annoncé une compensation de 2 400 dollars (2 235 euros) pour les proches des personnes décédées, et de 600 dollars (559 euros) pour les personnes blessées. M. Modi a adressé ses condoléances à ceux qui ont perdu leurs proches et souhaité un prompt rétablissement aux blessés, dans un message sur X.

Le chef du gouvernement de l’Etat de l’Uttar Pradesh, Yogi Adityanath, a « ordonné aux responsables de l’administration du district d’emmener immédiatement les blessés à l’hôpital », et « d’accélérer les opérations de secours sur place », selon ses services, ajoutant qu’une enquête avait été ordonnée sur ce drame.

Les rassemblements religieux en Inde détiennent un triste record d’épisodes mortels dus à une gestion des foules défaillante et à des lacunes en matière de sécurité.

Au moins cent douze personnes sont mortes en 2016 après une explosion causée par des feux d’artifice, dans un temple où était célébrée la nouvelle année hindoue. En 2013, cent quinze fidèles sont morts dans une bousculade près d’un temple du Madhya Pradesh. Près de 400 000 personnes étaient rassemblées au moment où la rumeur avait couru qu’un pont était sur le point de céder, provoquant la bousculade. En 2008, au moins deux cent vingt-quatre pèlerins sont morts lors d’une bousculade autour d’un temple de la ville de Jodhpur (Nord).

Le Monde avec AFP



Source link