Home Technology Du chocolat noir pour doper notre cerveau

Du chocolat noir pour doper notre cerveau

Du chocolat noir pour doper notre cerveau

[ad_1]

Dans une chocolaterie à Lonzee, en Belgique, le 8 avril 2020.

C’est Pâques ! Les œufs en chocolat et autres créations cacaotées ont envahi les vitrines des magasins… Difficile de résister ! Le chocolat est un délice culinaire, un moyen de nous faire plaisir et parfois de nous consoler. Si l’on en croit la médecine aztèque, le cacao apaiserait les douleurs menstruelles, ferait baisser la fièvre et fortifierait les hommes avant un combat militaire ou une relation sexuelle… Mythe ou réalité ? Les recherches récentes semblent formelles. Le chocolat noir, riche en flavanols, des pigments aux propriétés antioxydantes, aurait un effet bénéfique sur notre système cardio-vasculaire, sur notre peau, et stimulerait la libération de sérotonine, la fameuse « hormone du bonheur ».

L’Agence européenne de sécurité des aliments a d’ailleurs fait une déclaration en 2012 en faveur du chocolat noir. Et les neurosciences ne sont pas en reste. David Field et ses collègues de l’université de Reading, en Angleterre, ont conduit une étude dans laquelle trente sujets adultes ont consommé du chocolat noir contenant 720 milligrammes de flavanols et la même quantité de chocolat blanc à une semaine d’intervalle. Les sujets ont été soumis à des tâches visuelles, mnésiques et attentionnelles. Les amateurs de chocolat noir vont être ravis… Seul celui-ci, chargé en flavanols, améliore les performances dans tous les domaines !

Une dose unique aiguë

Cette équipe observe des effets comparables chez les sujets âgés. Les flavanols de cacao entraîneraient une augmentation du débit sanguin cérébral et peut-être même rétinien, responsable de l’amélioration des performances cognitives et visuelles. Susan Francis et ses collègues de l’université de Nottingham confirment cette hypothèse en montrant une augmentation de l’activité cérébrale chez des adultes, lors d’une tâche cognitive, après l’ingestion quotidienne de 150 milligrammes de flavanols de cacao pendant cinq jours. Cet effet résulterait d’une modification de l’activité neuronale, d’une modification de la réactivité vasculaire, ou des deux. D’ailleurs, les auteurs montrent que même une dose unique aiguë de flavanols de cacao augmente le débit sanguin cérébral dans la matière grise !

Valentina Socci, de l’université de L’Aquila, en Italie, a quant à elle publié une revue de la littérature qui reprend les nombreux effets biologiques directs et indirects du cacao et de ses dérivés pour lutter contre le vieillissement cognitif et maintenir les capacités cognitives à leur plus haut niveau. Cette scientifique propose ainsi de considérer le cacao comme un alicament (un aliment qui soigne) pour stimuler notre attention et notre mémoire.

Il vous reste 31.24% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

[ad_2]

Source link