Cholet a connu une deuxième nuit de violences urbaines sans qu’il y ait de blessés

2758


Des violences urbaines ont eu lieu pour la deuxième nuit consécutive dans un quartier sensible de Cholet, a rapporté samedi 29 juin la préfecture du Maine-et-Loire, précisant qu’il n’y avait pas eu de blessé.

Dans la nuit de vendredi à samedi, dans le quartier Jean-Monnet, « une vingtaine d’individus masqués se déplaçant en petits groupes ont mis le feu à plusieurs véhicules entre 1 heure et 2 h 30, puis en fin de nuit », a détaillé la préfecture du département dans un communiqué diffusé sur X.

Durant leur intervention, la police et les pompiers ont été la « cible de projectiles ». Pour sécuriser les opérations des pompiers, « la police a dû employer la force pour disperser les auteurs des dégradations », précise la préfecture.

Six voitures brûlées

Selon une source syndicale, il y a eu six voitures brûlées, et une trentaine de jeunes cagoulés ont participé à ces violences.

Jeudi, dans le même quartier de cette ville d’environ 53 000 habitants, des tirs de mortiers d’artifice avaient été effectués par plusieurs individus en début de soirée. Puis vers 21 h 30, la police municipale et nationale avaient été la cible de jets de pierres « par une quarantaine d’individus », d’après la même source. Alertés pour un incendie dans un bâtiment désaffecté, pompiers et policiers avaient essuyé à nouveau des tirs de projectiles.

Le préfet, Philippe Chopin, a souligné que la présence de la police nationale était renforcée depuis vendredi « pour rétablir l’ordre et la tranquillité dans le quartier Jean-Monnet ».

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link