A Rouen, les organisateurs d’une soirée xénophobe renoncent à leur événement pourtant autorisé par la justice

2848


La justice a pourtant donné son accord. Les organisateurs d’une soirée xénophobe intitulée « Ausländer Raus » (« Les étrangers dehors », en allemand), qui devait se tenir vendredi 28 juin, dans la soirée dans un bar identitaire de Rouen, ont finalement annoncé son annulation. La justice avait été saisie en référé.

« Pour tenir compte d’une certaine émotion résultant du caractère provocateur de l’intitulé de la soirée, intitulé susceptible de prêter aux membres de l’association des sentiments ou des intentions qui ne sont pas les leurs, quand cette soirée n’avait d’autre but que d’engager un débat sur l’immigration en France, l’association a décidé de sa propre initiative d’annuler la soirée », écrivent-ils sur les réseaux sociaux.

De son côté, le tribunal de Rouen a autorisé l’événement, considérant qu’une interdiction porterait « atteinte à la liberté fondamentale d’association et de réunion », peut-on lire dans un communiqué.

Appel du maire

Jeudi, le maire socialiste de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol, avait pris un arrêté municipal interdisant cette soirée organisée par le bar identitaire d’extrême droite Le Mora.

L’association organisant la soirée avait dans la foulée déposé un référé-liberté auprès du tribunal administratif de Rouen pour demander la suspension de l’arrêté municipal. Le tribunal leur a donné gain de cause vendredi, en fin d’après-midi, selon la décision consultée par l’Agence France-Presse.

M. Mayer-Rossignol a immédiatement annoncé son intention de faire appel de cette décision auprès du Conseil d’Etat. « Je maintiens qu’un appel à la xénophobie tel que “Les étrangers dehors” » (“Ausländer Raus”, slogan nazi allemand) n’a sa place ni à Rouen, ni nulle part dans notre République », souligne le maire de Rouen.

Risque de troubles à l’ordre public

« Ausländer Raus » est un slogan xénophobe devenu viral après avoir été détourné par des jeunes qui le chantent sur l’air techno de L’Amour toujours, du DJ Gigi D’Agostino, parfois agrémenté de saluts nazis, comme on peut le voir sur certaines vidéos.

Le préfet de Seine-Maritime avait interdit toute manifestation dans un périmètre autour du bar situé dans une rue piétonne du centre-ville, de vendredi 17 heures au samedi 4 heures. « Des risques de troubles à l’ordre public et d’affrontements opposant des manifestants antagonistes sur la voie publique sont identifiés », avait estimé le préfet, dont l’arrêté n’est pas concerné par la décision du tribunal administratif.

Une manifestation appelant à s’opposer à « la soirée raciste et anti-étrangers organisée par le bar Le Mora » était prévue en fin de journée, en dehors du périmètre concerné par l’interdiction préfectorale.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Source link